Oliva Pronovost

Blanche : Bûcher dur pour survivre à la crise des années 30

En 1917, lorsqu’Ovila Pronovost part pour défricher des terres à Barraute, en Abitibi, il participe à la première vague de colonisation de ce vaste territoire encore difficile d’accès et largement dépourvu d’infrastructures. Il n’est pas étonnant qu’Émilie ait refusé de s’exiler dans cette région réputée austère et inhabitable.