FTA: Préparez-vous à passer des frontières avec ces 5 passages obligés!

16 mai 2018

FTAbis

Le 23 mai prochain, le FTA (Festival TransAmériques) se déploiera dans Montréal pour son édition de 2018 et ce jusqu’au 7 juin. Avec des œuvres contemporaines d’excellence de provenances diverses et variées, des créations mêlant les disciplines artistiques pour mieux les sublimer, voici nos suggestions pour embarquer dans ce trip culturel, 5 spectacles qui brisent les frontières, quelles qu’elles soient.

6 & 9 – Un spectacle d’ouverture venu de Chine

Cliquez sur l’image pour un extrait vidéo © Fan Xi

Les 23, 24 et 25 mai à 20h au Théâtre Jean-Duceppe

Nouvelle coqueluche de la danse contemporaine chinoise, Tao Ye, jeune trentenaire né en 1985, est directeur artistique du TAO Dance Theater, fondé en 2008. Avec ses créations 6 et 9, méditatives et raffinées, il rend hommage au potentiel et à la persévérance du corps humain. Deux chefs-d’œuvre d’une beauté abstraite, rituels envoûtants et hypnotiques.

La nuit des taupes et La parade des taupes

(Le spectacle et/ou la balade gratuite)

2_La-Nuit-des-Taupes-195_©_Martin-Argyroglo-1024x684

Cliquez sur l’image pour un extrait vidéo © Martin Agyroglo

La nuit des taupes: les 3, 4, 5, 6 juin à 20h à l’Usine C

La balade des taupes: le samedi 2 juin à 13h, Cabaret Mado

Avec ces deux propositions, le plasticien et scénographe français Philippe Quesne explore audacieusement ses talents. La nuit des taupes (une caverne de carton-pâte habitée par sept taupes immenses qui y forment un microcosme déroutant) offre un voyage improbable au centre de la Terre… qui laissera le public béat. Et La balade des taupes, quant à elle, invite le public à voir où vont les taupes lorsqu’elles sortent de leurs terriers. Suivez-les dans les rues de la métropole et découvrez ce qui les captivera le plus lors de leur arrivée à Montréal!

And So You see…

And-so-you-see...__256-1-1024x683

Cliquez sur l’image pour un extrait vidéo © R. Orlin

Les 2, 3, 4 juin à 20h au Théâtre Rouge du Conservatoire

L’Afrique du Sud comme on ne l’a jamais vue dans un spectacle de danse jouissif et libérateur! Originaire de Johannesburg, en Afrique du Sud, Robyn Orlin révèle à travers son œuvre la réalité difficile et complexe de son pays depuis la période post-apartheid. Exubérant, baroque et jouissif, sa création And So You See… envoûte et décape. Une purge par la joie où l’Afrique réinvente son rapport à l’Occident.

Kings of War

KINGS-OF-WAR-1_∏_Jan-Versweyveld_04-1024x682

Cliquez sur l’image pour un extrait vidéo © Jan Versweyveld

Les 24 et 25 mai à 19h et les 26 et 27 mai à 14h au Théâtre Denise Pelletier

Soyez présents pour le grand retour à Montréal du metteur en scène à l’ascension foudroyante Ivo van Hove. Huit ans après les sensationnelles Tragédies romaines, le metteur en scène belge déploie à nouveau sa redoutable machine théâtrale avec une autre trilogie shakespearienne. Une occasion de découvrir les propositions scéniques à la fois complexes et d’une clarté sans faille de Ivo van Hove, toujours en lien avec l’ordre mondial actuel, et sa manière éclatante de donner un nouveau souffle aux classiques.

Betroffentheit

Betroffenheit_©_Michael-Slobodian_15072015_268

Cliquez sur l’image pour un extrait vidéo © Michael Slobodian

Les 5, 6, 7 juin à 20h au Centre Pierre-Péladeau, Salle Pierre-Mercure

Toujours un évènement à ne pas manquer, le spectacle de clôture du FTA donne à vivre un moment d’art unique et exceptionnel. Cette année, il revient à Krystal Pite et Jonathon Young, des Kidd Pivot et Electric Company Theatre de Vancouver de nous faire vibrer avec Betroffenheit, une puissante ode à la vie qui suit le combat intérieur d’un grand traumatisé dans une visite aux Enfers sous haute tension. La promesse d’un show de danse et de théâtre qui est une véritable décharge électrique et qui a été encensé partout ailleurs. Vivement!

Et vous, quels spectacles vous attirent particulièrement au FTA cette année?

FTA2018

Marion Gouiry (15 billets)

Exploratrice des arts, juriste de formation (oups!), spécialisée en droit du vin et de la vigne (gloups!), Marion Gouiry a quitté le pays des vins et des fromages (miam! et re-gloups!), pour tomber en amour avec le Québec. Son pays de toujours: les mots. Les mots écrits, contés, chantés, incarnés, imagés. Elle organise des soirées littéraires, souffle à l'occasion dans ses ruines-babines et poursuit son exploration des arts tout en travaillant chez ICI ARTV.

Laisser un commentaire

(requis)