Tava: Du Pop Art dans la Petite-Italie

19 avril 2018

Il se décrit comme pop artist, illustrateur et muraliste. Andy Warhol, Keith Haring et Jean-Michel Basquiat ont pavé la route de sa création. Il crée sur des toiles, des chaussures de sport, des vêtements, des planches à roulettes, des autocollants et les murs des bâtiments. Découvrez Antoine Tavaglione alias Tava, un artiste qui s’amuse comme un gamin avec les personnages et icônes mythiques de la culture pop.

TAVA-ARTISTE-A-DECOUVRIR

Parlez-nous de votre parcours professionnel et artistique.

J’ai toujours eu un talent naturel pour le dessin. Je savais que je travaillerais dans un domaine qui me permettrait d’explorer ma créativité. Après un baccalauréat à l’Université Concordia en animation cinématographique, j’ai travaillé de nombreuses années dans la production télévisuelle de dessins animés. J’ai commencé en tant qu’animateur traditionnel 2D, puis passé à l’animation numérique en 2D, et enfin à la 3D. Au cours des dernières années, j’ai travaillé en tant que directeur artistique et illustrateur. Pendant ce temps, j’explorais en parallèle de nombreux médiums et travaillais sur ma propre esthétique.

En vos mots, décrivez-nous votre style et votre démarche artistique.

Mon style est amusant et positif. J’utilise de nombreux symboles, icônes et références dérivés de la culture pop. Et j’’y ajoute ma propre touche en terme esthétique, thématique et scénaristique. Mon processus artistique est simple: je gribouille beaucoup pour en venir à mes idées. Et si j’aime l’une de ces idées, je la peaufine et je passe à l’action en créant une peinture, ou même une murale si l’idée est digne de mention.

unnamed-3

Quelle importance les artistes du Pop art tels que Andy Warhol, Keith Haring et Jean-Michel Basquiat ont-ils eue dans votre vie?

Ce sont les pères fondateurs du Pop art. Ils ont pavé le chemin de ma propre création. J’espère et j’aspire à laisser ma propre marque dans le monde tel qu’ils l’ont fait.

Auriez-vous aimé vivre dans le New York trépidant de ces artistes des années 70 et 80?

Cela aurait été incroyable de faire partie de cette période où tout était frais et nouveau. À cette époque, l’internet n’était pas un facteur prédominant ou influent dans la corruption de la créativité. Parfois, je songe à ce que je serais devenu si plus jeune, j’avais aménagé à New York. Je n’ai par contre aucun regret, j’habite dans un endroit formidable.

IMG_2663.JPG

Absolument toutes les icônes de la culture pop sont transformées, distortionnées et mises à rude épreuve dans vos œuvres. Que représente pour vous ce geste artistique de voir nos idoles de jeunesse littéralement fondre sous nos yeux?

C’était à mes débuts une référence politique, et ça s’est transformé par la suite en une véritable signature artistique. J’ai beaucoup de plaisir à déconstruire ces personnages devenus de grandes icônes. Je les fais paraître vulnérables et ils ne sont plus éternels.

Le Screaming Heart est l’une de vos signatures artistiques. Que représente pour vous ce cœur qui hurle à tout rompre?

Il a été créé dans une période de vulnérabilité. Je crois que tout le monde traverse une période dans laquelle on ressent un cœur qui hurle à l’intérieur de soi. Un cœur qui brûle et qui a besoin d’être écouté.

IMG_0936
©Tava

Retrouve-t-on parfois des influences de votre origine italienne dans vos oeuvres ? 

Oui, très souvent. J’habite dans la Petite-Italie à Montréal où je croise de nombreux commerces et cafés. Je suis très impliqué dans ma communauté en collaborant régulièrement avec mes pairs; de la conception du catalogue de la SDC Petite-Italie à la création de tasses de café personnalisées. Ces créations illustrent une forte appartenance à la culture et au patrimoine italien, avec ma propre touche esthétique personnelle.

17201226_10155054704144402_1117845699301672658_n

Vous avez déjà écrit que l’argent est la meilleure invention du monde. L’une des vos séries illustre des billets de banque de 100 dollars américains. Considérez-vous que vous faites de la critique sociale et de l’art engagé?

Cela peut être considéré par certains comme de la critique sociale, mais en réalité je prends simplement plaisir à utiliser des personnages et slogans populaires pour transmettre un message. Selon moi et ce, sans jugement ni critique, l’argent semble être un nouveau Dieu.

IMG_8424
©Tava

Quelles places prennent le plaisir et l’humour dans votre art?

J’adore faire fondre ces icônes populaires. C’est symbolique pour moi et cela semble amusant pour les gens de voir ces personnages qu’ils connaissent, se transformer d’une manière jamais vu auparavant.

Quel est le meilleur conseil que vous donneriez à un jeune artiste?

Toujours rester productif, créatif et ne jamais s’arrêter. Vous êtes un artiste que si vous avez des œuvres à présenter. Les idées doivent se matérialiser et ne pas que rester dans votre tête. Et le plus important: créer dans le plaisir, faites ce que vous aimez et ce qui vient naturellement à vous.

Quels sont les prochains projets qui sommeillent dans la tête d’Antoine Tavaglione?

J’aimerais explorer la création d’œuvres sculpturales. À suivre prochainement!

Tableau BatmanDSC02743-low30726216_2046931542003476_7051865580206292992_oDSC04033_2
©Tava

À la fin avril, Antoine Tavaglione fera partie d’une exposition à Beijing en Chine. Organisée par un groupe du monde de la mode et des arts, elle regroupera des artistes de partout dans le monde. Il y exposera entre autres des peintures originales et des sérigraphies réalisées à la main.

Pour en savoir plus sur Tava
Site officiel
Instagram
Facebook