Journée du cinéma canadien : Revisitez l’œuvre de nos grands cinéastes

18 avril 2018

Le 18 avril est la Journée du cinéma canadien!

Une initiative de Reel Canada, un organisme sans but lucratif ayant pour mission de promouvoir et d’encourager le dialogue sur la diversité du cinéma canadien, la « Canadian Film Day » est une opportunité parfaite pour renouer avec notre cinéma national.

Éternel habitué des plus prestigieux galas et festivals au monde, le cinéma canadien est souvent représenté par son rameau québécois – et nous en sommes très fiers! Or, bien que nos créateurs et créatrices québécois(es) occuperont toujours une place privilégiée dans nos cœurs, nous avons voulu profiter des célébrations d’aujourd’hui pour mettre en lumière l’œuvre de nos plus grands cinéastes du « Rest of Canada ».

Qui sait, vous serez peut-être surpris d’apprendre que certains d’entre eux sont nés ici!

🍁 Atom Egoyan

Né au Caire, en Égypte, Atom Egoyan immigre au Canada avec ses parents – tous deux d’origine arménienne – à l’âge de deux ans. Il grandit en Colombie-Britannique, puis déménage encore pour étudier les relations internationales à l’Université de Toronto, où il demeure toujours avec sa femme (et muse), l’actrice Arsinée Khanjian. Il sera d’abord remarqué grâce au thriller érotique Exotica, qui le mènera jusqu’au Festival de Cannes où il remporte le Prix de la critique internationale en 1994. Son plus grand succès demeure cependant The Sweet Hereafter qui, trois ans plus tard, lui vaudra non seulement trois prix à Cannes, mais aussi deux nominations aux Oscars, dont une dans la catégorie du meilleur réalisateur.

BlogueICIARTV_TheSweetHereafter_AtomEgoyan

Film : The Sweet Hereafter (1997)

🍁 Mary Harron

Saviez-vous qu’American Psycho, incontournable adaptation du roman éponyme de Bret Easton Ellis mettant en vedette Christian Bale, a été réalisé par une femme? Née dans la petite ville de Bracebridge, en Ontario, Mary Harron quitte le Canada à l’âge de treize ans pour s’installer en Angleterre, où elle étudiera plus tard à l’Université d’Oxford. De retour de notre côté de l’Atlantique vers la fin des années 70, elle fera partie intégrante de la scène punk à New York, où elle devient la première journaliste à interviewer les Sex Pistols pour une publication américaine. De cet intérêt pour la culture populaire naîtra l’idée de son premier long-métrage, I Shot Andy Warhol, une exploration du personnage de Valerie Solanas (féministe radicale qui tenta d’assassiner Andy Warhol en 1968).

BlogueICIARTV_AmericanPsycho_MaryHarron

Film : American Psycho (2000)

🍁 James Cameron

Celui-ci n’a plus vraiment besoin de présentation. Mais saviez-vous que l’homme derrière The Terminator, Aliens, True Lies et Titanic était né dans le petit village de Kapuskasing, au nord de l’Ontario? À l’âge de 17 ans, il déménage en Californie, où il étudie la physique et travaille comme chauffeur de camion… Et c’est après avoir vu Star Wars en 1977 qu’il quitte son emploi pour se consacrer à une nouvelle passion : le cinéma. Quelque trente-deux années plus tard, il fera exploser le box-office mondial en battant son propre record (Titanic) et celui de George Lucas (Star Wars) avec Avatar qui, encore aujourd’hui, figure au premier rang de la liste des films les plus lucratifs de tous les temps.

BlogueICIARTV_Titanic_JamesCameron

Film : Titanic (1997)

🍁 Paul Haggis

Né à London, en Ontario, Paul Haggis choisit dès l’école secondaire de se consacrer au cinéma. Sur les traces de ses héros – Alfred Hitchcock, Jean-Luc Godard et Michelangelo Antonioni –, il voyage en Angleterre, puis à Los Angeles où il devient scénariste pour la télévision. Avec plusieurs séries à succès derrière la cravate, dont The Tracey Ullman Show, L.A. Law et Walker, Texas Ranger, c’est en 2004 qu’il s’oriente vers le long-métrage en signant le scénario de Million Dollar Baby, qui sera réalisé par nul autre que Clint Eastwood et leur vaudra quatre rutilants Oscars. À peine une année plus tard, Haggis écrit, produit et réalise Crash, grâce auquel il se mérite l’Oscar du meilleur scénario original et, pour une seconde année consécutive, celui du meilleur film.

BlogueICIARTV_Crash_PaulHaggis

Film : Crash (2004)

🍁 Sarah Polley

Originaire de Toronto, Sarah Polley débute sa carrière cinématographique à un très jeune âge en tant qu’actrice-vedette de la série pour enfants Ramona, puis Road to Avonlea sur le Disney Channel. Pendant plusieurs années, elle enchaîne les rôles dans divers films à succès – incluant d’ailleurs The Sweet Hereafter d’Atom Egoyan – puis réalise en 2006 son premier long-métrage, Away From Her, qui recevra une nomination pour l’Oscar du meilleur scénario adapté. Paru en 2012, son troisième film, Stories We Tell, est un documentaire intimiste et renversant dans lequel elle explore les secrets de sa propre famille. (Voyez-le gratuitement ici.)

BlogueICIARTV_SarahPolley_StoriesWeTell

Film : Stories We Tell (2012)

🍁 David Cronenberg

On ne peut parler de cinéma canadien sans mentionner l’incomparable et audacieux David Cronenberg, précurseur de la « body horror » et maître dans l’art de la psychanalyse et de l’aliénation violente. Connu pour nous avoir offert Videodrome, The Fly, Dead Ringers, eXistenZ, Eastern Promises et nombre d’autres titres plus inquiétants les uns que les autres, Cronenberg est originaire de la communauté juive de Toronto. Adolescent, il cultive un intérêt marqué pour les sciences, en particulier la botanique et la lépidoptérologie (étude des papillons), mais son amour pour le cinéma naîtra d’une fascination pour le film Winter Kept Us Warm (1965) de son collègue David Secter. On connaît déjà la suite!

BlogueICIARTV_DeadRingers_DavidCronenberg

Film : Dead Ringers (1988)

Alors, quel film canadien regarderez-vous ce soir?

Alyssia Duval (15 billets)

Scénariste, chroniqueuse, critique et coureuse de festivals, Alyssia est une amoureuse éperdue du 7ème art et ne se gêne jamais pour l’exprimer. Après avoir réalisé le stage de ses rêves au Festival de Cannes, elle est rentrée au Québec avec encore plus de cœur au ventre pour se joindre à l’équipe de Fantasia : un match parfait puisque rien ne l’enchante plus qu’un bon vieux film d’horreur ou de science-fiction. D’ailleurs, elle assume pleinement sa passion pour la culture geek, alors ne soyez pas surpris de la voir déambuler en uniforme de Star Trek!

Laisser un commentaire

(requis)