Cinq lectures engagées que vous ne pourrez pas déposer

29 janvier 2018

 

Y a-t-il un plus beau sentiment que celui de tomber en amour avec une histoire? Une plume? Un personnage ? Tomber dans la curiosité, ressentir ce besoin insatiable de retrouver cet élément qu’on aime tant. C’est d’autant plus agréable lorsque le livre en question parvient à nous faire réfléchir sans pour autant nous prendre par la main.

Les cinq livres proposés aujourd’hui font exactement ça : ils offrent, sans même avoir l’air d’essayer, quelque chose de foncièrement différent. Certains ont une portée sociale, d’autres politique, et même parfois les deux. Ils ont tous en commun cette capacité à transmettre un univers complexe, tout en nuances, avec une justesse incroyable. Les déposer une fois entamés est impossible.

De plus, ils sont parfaits pour combattre les blues de l’hiver et pour justifier une journée passée sans sortir de la maison.

Nous sommes biens seulesNous sommes bien seules – Julie Bosman (Leméac)

Dans cet ouvrage essentiellement féministe, Julie Bosman ose écrire sur un thème trop peu souvent abordé sous cet angle. À travers les récits romancés des témoignages de plusieurs femmes, elle arrive à peindre les multiples visages d’une solitude parfois forcée puis acceptée et parfois même souhaitée.

 

 

 

 

 

something-fierceSomething Fierce : Memoirs of a Revolutionary Daughter – Carmen Aguirre (Douglas & McIntyre)

La jeune Carmen fuit le Chili avec ses parents pour venir s’établir au Canada tout de suite après le coup d’État contre Salvador Allende. Pinochet maintenant aux commandes du pays, la famille de Carmen se trouve sur la liste de noire. Ils ne peuvent y retourner sans risquer la torture ou même la mort. Quelques années plus tard, la mère de Carmen décide de retourner en Amérique du Sud pour intégrer la résistance. Ils s’établissent en Bolivie sous une fausse identité.Cette histoire, largement basée sur les réels souvenirs d’enfance de l’auteure, nous captive dès les premières pages. On y revit certains des grands bouleversements politiques de l’histoire latino-américaine moderne de la façon la plus personnelle qui soit.

les luttesLes Luttes Fécondes – Catherine Dorion (Atelier 10)

À mi-chemin entre l’essai et l’autofiction, Catherine Dorion trace un lien à la fois fort et délicat entre désirs politiques et désirs amoureux. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un récit narratif proprement dit, on prend un immense plaisir à découvrir sa réflexion complexe sur ces sujets universels.

 
 
 
 
 

amricanahAmericanah – Chimamanda Ngozi Adichie (Vintage Canada)

Paru il y a déjà quelques années, Americanah raconte l’histoire de Ifemelu, une Nigérienne qui part étudier aux États-Unis. À travers le récit, tout y passe : rapport à l’image, immigration, stéréotypes culturels, lutte des classes, en passant par une fine analyse des différents niveaux de racisme. Pour agrémenter le tout, l’auteure y dépose une longue histoire d’amour quasi impossible qui nous fait chavirer. Chimamanda Ngozi Adichie sait définitivement écrire et observer des choses que peu de gens osent mettre en mots aussi justes.

 

 
 

Ne-faites-pas-honte-à-votre-siècle-660x1024Ne faites pas honte à votre siècle – Daria Colonna (Éditions Poètes de Brousse)

Lancé l’automne dernier au mythique Quai des brumes, ce recueil de l’auteure Daria Colonna propose une oeuvre qui frappe aux bonnes places. Ne faites pas honte à votre siècle est un recueil de poésies lucides qui illustre bien le fameux siècle dont il est ici question.

 

 

 

 

Et vous, quels livres n’avez-vous pas pu déposer dernièrement?

Mali Navia (6 billets)

Étudiante à la maîtrise en création littéraire à l'UQAM, Mali se passionne surtout pour les livres (évidemment), les séries télé étrangères en plus d'être cinéphile à ses heures. Ces dernières années, elle a fait des relations de presse, beaucoup de rédaction, un peu de recherche et des petites mises en scène pour le simple plaisir de toucher à tout. On peut la lire sur Urbania, sur C'est juste de la TV et sur son blogue personnel Les Inachevées.

Vos commentaires

  1. « CHEVAL INDIEN » de Richard WAGAMESE (écrivain ontarien) Un livre extrêmement bouleversant!

    Commentaire de Suzanne P. Doucet
  2. L’Art de perdre, Alice Zeneter, Flammarion, 2017.
    Un excellent roman, superbement écrit qui raconte l’histoire d’une famille d’Algérie depuis trois générations.
    Ce roman, basé sur l’histoire véritable de l’Algérie, est riche d’émotions et de délicatesse tout en nous faisant parcourir un merveilleux voyage en Afrique du nord en en France.
    Merci à l’auteur.

    Lucie Nadeau
    Verdun

    Commentaire de Lucie Nadeau
  3.  »Auprès de moi toujours » de Kazuo Ishiguro. (Prix Nobel de littérature 2017) Pas terminé la lecture: je laisse durer le plaisir.

    Commentaire de Sylvie Simard

Laisser un commentaire

(requis)