Alpha & Oméga : l’interactivité théâtrale

30 janvier 2018

En association avec le Nouveau Théâtre Expérimental, URBANIA et ICI TOU.TV, ICI ARTV est fière de présenter une expérience inédite de théâtre interactif avec le projet Alpha & Oméga. Dès aujourd’hui et jusqu’au 15 avril, les amateurs de théâtre sont invités à influencer activement la création d’une pièce qui sera présentée au public d’Espace Libre du 24 avril au 19 mai 2018.

Pour mieux comprendre ce projet d’envergure, nous nous sommes entretenus avec Daniel Brière, codirecteur artistique du NTE et metteur en scène de la pièce, et l’auteur de la websérie et de la pièce Christian Vanasse.

D’où est née l’idée du projet Alpha & Oméga?

Daniel Brière : D’abord, on avait envie, et c’est notre mandat au NTE, de chercher de nouvelles formes d’expression théâtrale. Il faut dire aussi que Philippe Lamarre [président et fondateur d’URBANIA] est un de mes bons amis. Souvent on parlait, on discutait. On souhaitait faire quelque chose ensemble un jour. On se disait qu’on était chacun dans nos mondes et qu’il serait intéressant de les réunir dans une expérience, de mélanger mon univers théâtral et son univers web. Au-delà de la techno, il fallait trouver un prétexte pour permettre aux spectateurs de vivre une expérience nouvelle. Alors on a inventé cette espèce de compagnie de théâtre, la compagnie Alpha (qui est un peu une boutade!), pour parler du théâtre et de raconter notre métier. C’est quoi faire une pièce de théâtre? C’est quoi notre réalité actuelle dans le domaine? C’est un peu ça notre point de départ.

En quoi consiste ce projet multidisciplinaire exactement?

Daniel Brière : Il y a la websérie qui met en scène une compagnie de théâtre en difficulté. Il y a moins d’entrées depuis quelque temps et les subventions seront bientôt coupées. Ça ne va pas bien! Le conseil d’administration demande donc de faire un show qui sera un succès, que le public va aimer, afin de remplir les salles. Ils veulent que la compagnie demande à son public ce qu’il aime, qu’il participe à la création. Que ce soit les costumes, la scénographie, le choix des acteurs, les spectateurs vont devoir choisir. Le public va participer à chacune des étapes de la conception.

Christian Vanasse : C’est une drôle de bibitte, un projet un peu hors-norme qui consiste à tenter de modifier le cours d’une pièce de théâtre par les actions des spectateurs. C’est comme si on faisait de la recherche fondamentale; on essaie de créer des choses et de voir comment elles vont interagir entre elles. Le public ne pourra pas tout modifier dans la pièce, il y a quand même un continuum qui existe, mais après ça, tout peut changer en fonction de l’éclairage qu’on utilise, de la musique qui intervient.

Pourquoi avoir voulu mélanger le web et la scène? Que cherchez-vous à faire avec cet exercice?

Daniel Brière :  Avec tous ces choix, on montre aux spectateurs notre réalité de création et de façon ratoureuse, c’est de voir avec eux si l’art est démocratique. Est-ce que le fait de participer à une création, où tout le monde a son mot à dire, fait qu’une oeuvre va nécessairement être plus populaire ou plus intéressante? Il va donc y avoir les deux plateformes : le web qui sera le jeu, où l’internaute aura son mot à dire, et il y aura le résultat de ce jeu-là, qui sera la pièce de théâtre. Ce que les gens vont décider va avoir une incidence concrète et réelle sur le spectacle. Les choix auront donc vraiment une incidence, ce qui nous met donc un peu en danger de notre côté!

Quels sont les plus grands défis à relever avec un projet aussi complexe que celui-ci?

Christian Vanasse : C’était d’écrire! C’est un projet qui a mûri longuement, qui s’est modifié plein de fois. Étant donné les interventions de tout le monde, il y a des limites. Ça ouvre et ça ferme certaines possibilités. Le projet se modifie en cours de route et va encore aboutir à autre chose qu’on ne maîtrisera plus à un certain moment donné. Ç’a été surprenant comme manière d’écrire. Normalement quand tu écris, tu te fous de tout ça. La pièce sera jouée et c’est tout. Là, il y a un niveau d’intrusion qui fait que finalement tu ne contrôles pas tout!

Daniel Brière : Le public va aller jusqu’à choisir les acteurs de la pièce. Les comédiens attachés au projet ont accepté d’être mis au ballottage et se sont gardés du temps pour faire le projet. C’est quand même particulier et audacieux comme méthode, je ne suis pas certain que ça se fasse souvent dans le monde! Quand on parle de scénographie, on voit des images, différents styles, etc. Tandis que là, on parle d’humains! Il y a une part d’émotivité dans ça et c’est un jeu un peu plus dangereux, disons.

Évidemment, techniquement aussi, ce n’est pas simple. Ça nous sort de nos zones habituelles! On est habitué de tout contrôler. Là, on ne pourra pas choisir l’éclairage, les costumes, ça risque d’être un peu iconoclaste. C’est une perte de contrôle qui est intéressante, qui risque (on l’espère!) de créer quelque chose de nouveau. Ça prend un certain laisser-aller!  Lâcher prise, ça peut être difficile.

ALPHA_ET_OMEGA_SITEWEB_ARTV_600x337

Y a-t-il une partie dans le développement du projet qui vous anime particulièrement?

Christian Vanasse : J’ai trippé tout le long! Le simple fait d’élaborer le projet avec cette gang de créatifs et d’être assis à côté de Daniel Brière et d’Alexis Martin, pour un auteur, c’est le fun!

Daniel Brière : J’ai vraiment hâte au choix des internautes et de voir le taux de participation. C’est peut-être dû à mon âge, mais je passe très peu de temps à jouer ou aller sur le web. Je suis donc curieux de voir jusqu’à quel point les gens vont s’investir.

Qu’est-ce qui attend les internautes dans les prochaines semaines?

Christian Vanasse : Il va y avoir plusieurs niveaux d’actions. Les internautes pourront s’amuser sur le site internet et procéder à des choix qui vont influencer la création de la pièce. Certains vont rester passifs et regarder ce que les autres font, mais d’autres vont embarquer et participer à la création, comme dans Minecraft où on place des blocs et on regarde ce que ça donne!

À quoi peuvent s’attendre les gens qui assisteront à la pièce au printemps?

Daniel Brière : La notion d’interactivité sera aussi présente dans la pièce. On aura notre propre réseau wi-fi dans la salle de théâtre et contrairement aux spectacles habituels où l’on demande aux gens de serrer leurs appareils électroniques, eh bien là on va leur demander de s’en servir pour prendre des décisions. Des choix de lumières, de musique, d’intention, etc. Il y aura vraiment une interaction entre les gens dans la salle et les acteurs sur la scène.

Christian Vanasse : Chaque représentation va être différente. Il existe quatre conclusions possibles! Je n’ai aucune idée encore de comment ça va être vécu, mais c’est clair que personne ne vivra la même chose. Chaque spectacle sera unique.

Quel est votre plus grand souhait pour Alpha & Oméga?

Christian Vanasse : Que les gens s’en emparent et qu’ils repoussent les codes. Qu’ils nous surprennent! C’est une oeuvre qu’on voulait mettre à la disposition du public.

Daniel Brière : C’est que la mécanique fonctionne! Qu’il y ait à la fois le plus de participation possible pour la série web et qu’après, on ait un nouveau rapport entre la salle et la scène en ce qui concerne la pièce. Qu’on établisse un rapport différent, que le spectateur puisse vraiment avoir une influence sur le cours des choses. Et finalement, pour revenir à l’idée de départ du projet, qu’on se questionne réellement sur l’aspect démocratique de l’art et sur le rôle des artistes en société.

***

Le coup d’envoi est donné aujourd’hui pour la websérie Alpha & Oméga. Au travers des huit épisodes, mettant entre autres en vedette Daniel Parent et Anik Lemay, les internautes seront appelés à voter et choisir les acteurs que l’on pourra voir dans la pièce finale, mais aussi leurs costumes, les décors, la musique, etc. L’interactivité ne cessera pas après la diffusion de la websérie, que nenni! Elle se poursuivra en salle lors des représentations à Espace Libre au printemps. Envie de jouer au producteur? Cette expérience interactive est définitivement pour vous!