8 artistes sortis de l’ombre en 2017

2 décembre 2017

blogue-2

S’il est bien connu que nous aimons la culture chez ICI ARTV, il est aussi vrai qu’on adore découvrir de nouveaux talents! Ainsi, que ce soit à la télé, à l’écrit ou sur le web, voici les révélations culturelles qu’on est emballés d’avoir vu briller dans le paysage culturel d’ici cette année.

Arnaud Soly 


C’est d’abord l’imagination débordante de ce jeune humoriste qui n’a cessé de nous épater en 2017. Ses vidéos se répandent comme une traînée de poudre sur Facebook en quelques heures. Ses reportages pour Vice et ses chroniques à On dira ce qu’on voudra nous font rire à tout coup. En prime, il joue de la flûte avec son nez. Que voulez-vous de plus? On a hâte d’apprendre à le connaître davantage avec la série documentaire Les 5 prochains diffusée sur notre chaîne au printemps 2018.

Rosalie Vaillancourt


Une autre jeune humoriste pimpante qui a provoqué plusieurs fous rires dans nos bureaux. Que ce soit lors de ses passages à Info, sexe et mensonges ou grâce à sa websérie Avant d’être morte, Rosalie nous a charmés avec son humour absurde et son attitude enfantine. Elle sera aussi de la distribution des 5 prochains – et on vous jure qu’on n’a pas de parti pris!

Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques

Philippe-Audrey-Larrue-St-Jacques_745x490_0

On l’a vu tranquillement bourgeonner au cours des dernières années, mais on a l’impression qu’il a vraiment fleuri en 2017. Toujours habillé pour assister à un bal de finissants et pourvu d’un vocabulaire tout aussi chic, ce comédien et humoriste a su utiliser son originalité dans les sketches de Like-moi et ses passages à Code G. Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, on a aimé sa prise de position équilibrée sur la crise qui a secoué son alma mater au mois de novembre dernier.

Mathilde Cinq-Mars

mathilde-cinq-marsImprimé Pigeon 

L’année 2017 aura été prolifique pour la talentueuse illustratrice Mathilde Cinq-Mars. Elle a entre autres mis en images le touchant récit Le dernier mot de Caroline Roy-Element, publié sous forme de roman graphique chez Mécanique Générale. Si on aime la voir s’intéresser à la faune et la flore québécoises, on a été happé par son style délicat et poétique qui ajoute une profondeur à toutes ses oeuvres.

Lydia Képinski 

Son premier EP paru à la fin de 2016 nous a soufflés. Une poète singulière se dévoilait grâce à quatre pièces sombres et ambitieuses. Les mélodies et les textes nous prennent encore aujourd’hui par surprise à chaque détour, tout comme son interprète. En mai, Lydia Képinski remportait la première place aux Francouvertes. On attend impatiemment le premier album de cette artiste indéfinissable.

Anthony Bouchard

Anthony Bouchard dans le rôle d'Olivier, assis sur la banquette d'une voitureAnthony Bouchard dans le rôle d’Olivier, ©Éric Myre

Il a joué dans le film Les rois mongols de Luc Picard en plus de tenir le rôle-titre de la série Olivier sur ICI Radio-Canada Télé. Les passages aux petit et grand écrans d’Anthony Bouchard ne sont pas passés inaperçus cette année. Âgé de 8 ans, le jeune comédien présente une sensibilité et une authenticité hors du commun et avouons-le, un minois irrésistible. Un acteur qu’on a hâte de voir grandir et s’épanouir!

Rachel Graton

Rachel Graton dans le rôle de

Rachel Graton dans le rôle de Laurence dans Les Simone

Depuis déjà plusieurs années, Rachel Graton gravite dans les milieux de la télé et du théâtre. L’année 2017 aura cependant été charnière pour cette actrice aux multiples talents. Évidemment, elle a continué à nous charmer avec son interprétation de l’hypersensible Laurence Bousquet dans la deuxième saison des Simone. Mais elle nous a aussi impressionnés avec sa première création, La nuit du 4 au 5, présentée au Théâtre d’Aujourd’hui. Elle a d’ailleurs remporté pour ce texte le 23e Prix Gratien-Gélinas, une importante récompense canadienne décernée annuellement aux auteurs dramatiques de la relève.

Kevin Lambert

kevin-lambert-credits-valerie-lebrun

©Valérie Lebrun

Au printemps dernier, il a pris la communauté littéraire par surprise avec la parution de son premier roman, Tu aimeras ce que tu as tué, publié chez Héliotrope. Kevin Lambert y déverse son aversion pour Chicoutimi, alors qu’il dépeint le quotidien malheureux des enfants qui y vivent. Une prose singulière et étonnante qui a définitivement marqué l’esprit des lecteurs. Il est en lice pour le Prix des libraires 2018 en plus de figurer parmi les 10 auteurs à surveiller selon l’équipe de Plus on est de fous, plus on lit!

N’oubliez pas de consulter notre rétrospective culturelle afin de découvrir le meilleur du milieu culturel en 2017!

***

Et vous, qui avez-vous découvert dans le milieu de la culture cette année?

Rédigé par Alex Beausoleil