Nos bandes dessinées étrangères favorites de 2017

16 décembre 2017

blogue-16

On adore la bande dessinée chez ICI ARTV. Si on dévore celles produites chez nous, on ne tourne pas le dos à celles créées ailleurs pour autant! D’ailleurs, la cuvée internationale 2017 n’était pas piquée des vers. Voici nos 11 BD étrangères favorites de l’année.

Pour découvrir tous nos coups de coeur culturels de l’année 2017, visitez notre rétrospective en cliquant ici.

joueur-dechec

Le joueur d’échecs – David Sala (Casterman)

Les mots nous manquent pour décrire l’ampleur de cette oeuvre de David Sala, inspirée de la nouvelle de Stefan Zweig. À bord d’un paquebot en route vers l’Argentine, le champion du monde d’échecs affronte un adversaire inattendu. Une bande dessinée impeccablement maîtrisée tant au niveau de l’adaptation scénaristique qu’artistique. Chacune des cases, réalisées directement à l’aquarelle, relève du chef-d’oeuvre. Le mot «chef-d’oeuvre» a probablement été inventé pour des oeuvres comme celle-ci.

 

devenu-moineComment je ne suis pas devenu moine – Jean-Sébastien Bérubé (Futuropolis)

Pour raconter son périple initiatique sur le bouddhisme, le bédéiste Jean-Sébastien Bérubé a dû complètement réapprendre à dessiner, alors qu’il souffrait d’une vilaine et importante tendinite. En quête d’une spiritualité nouvelle, le jeune homme s’est envolé il y a quelques années vers l’Asie, plus précisément au Tibet et au Népal, afin de devenir moine bouddhiste. Un voyage qui le confrontera à une réalité différente de celle qu’il avait prévue. Un récit intimiste, empreint d’authenticité et d’intéressantes réflexions sur notre société.

 

ideal-standard-tome-1-ideal-standardIdéal Standard – Aude Picault (Dargaud)

Claire fait tout pour entrer dans le moule. Cette infirmière trentenaire enfile les histoires d’amour afin de pouvoir vivre la parfaite (et standardisée!) vie de couple. Si Frank semble être l’homme de la situation, elle découvrira bien vite que ce qui semble bon pour tout le monde ne l’est pas nécessairement pour elle… Avec humour et finesse, Aude Picault dresse le portrait d’une génération qui peine à comprendre et trouver le vrai bonheur en dehors des pressions sociales.

 

 

betty-boobBetty Boob – Vero Cazot et Julie Rocheleau (Casterman)

Suite à un diagnostic de cancer du sein, Betty doit subir une mastectomie. N’ayant plus qu’un sein, elle se verra congédiée de son boulot pour cause de non-conformité. Fort heureusement, elle fera la rencontre d’une troupe burlesque qui l’accueillera à bras ouverts avec sa différence. Le scénario de Cazot laisse ici toute la place à la poésie et l’exubérance des illustrations de Rocheleau. Une oeuvre d’une puissance redoutable sur le tracé souvent sinueux qu’impose la maladie.

 

 

cesjoursCes jours qui disparaissent – Timothé Le Boucher (Glénat)

À la suite d’une chute sur la tête durant un numéro de cirque, Lubin réalise qu’il ne se réveille qu’un jour sur deux. La journée où il croit rester au lit, c’est plutôt son alter ego qui vaque à ses occupations. Si les premiers instants se déroulent sans trop d’anicroches, l’acrobate deviendra suspicieux lorsque son double prendra possession de son corps plus longtemps… Un récit fantastique captivant qui allie suspense et questions d’identité de la première à la dernière page.

 

 

petites-victoiresLes petites victoires – Yvon Roy (Rue de Sèvres)

Avoir un enfant chamboule déjà une vie à l’envers. Lorsque ce dernier est atteint d’un trouble du spectre autistique, cela peut davantage compliquer le quotidien. Avec son récit autobiographique, le Québécois Yvon Roy célèbre les huit années à travers lesquelles son fils a remporté de petites et grandes victoires. Une histoire empreinte de tendresse, d’amour et d’authenticité.

 

 

 

giantGiant – Mikaël (Dargaud)

En 1932, plusieurs ouvriers provenant du Vieux Continent s’affairent à ériger d’immenses gratte-ciel au coeur de Manhattan. Dans ce premier tome, Mikaël dépeint le quotidien d’un groupe de ces immigrants, plus particulièrement celui de ce grand et fort Irlandais surnommé Giant. On mandate ce dernier d’aviser la femme de leur regretté collègue Dan, ayant récemment fait une chute mortelle depuis les échafauds de ce qui deviendra plus tard le Rockefeller Center. Une correspondance qui prendra une tournure différente…

 

reflets-changeantsLes reflets changeants – Aude Mermillod (Le Lombard)

Parfois, la rencontre d’un inconnu peut faire basculer le cours des choses et surtout laisser sa trace sur notre vie. Au cours d’un beau mois de juillet ensoleillé à Nice, les chemins d’Elsa, Jean et Émile se croisent. Une amoureuse mêlée, un père frustré dans sa nouvelle réalité et un vétéran de la guerre d’Algérie. Rien ne les unit et pourtant le chevauchement de leurs parcours ne sera pas sans conséquence.

 

 

 

Une soeur – Bastien Vivés (Casterman)Une_soeur

Tous les étés, Antoine et sa famille se prélassent dans une maison au bord de la mer. Cette nouvelle période estivale qui débute sera beaucoup plus mouvementée pour ce jeune garçon de 13 ans avec la venue d’une amie de la famille, Hélène. Sa relation quasi fraternelle avec la demoiselle de 16 ans suscitera de nouvelles émotions chez Antoine. Un album respirant la curiosité et la découverte du désir et la sensualité des premiers émois.

 

 

gerard-cinq-annees-dans-les-pattes-de-depardieuGérard : Cinq années dans les pattes de Depardieu – Mathieu Sapin (Dargaud)

Le titre décrit à merveille ce dernier titre de notre sélection. Pendant cinq ans, le bédéiste Mathieu Sapin a pu partager le quotidien du polarisant acteur Gérard Depardieu. Ce qui ne devait durer que l’espace d’un voyage en Azerbaïdjan devint un long périple à travers l’Europe et le début d’une nouvelle amitié entre les deux artistes. Vous y découvrirez l’interprète de Cyrano et Obélix sous un tout autre jour!

 

 

 

L-araignee-de-Mashhad

L’araignée de Mashhad – Mana Neyestani (Ça et là)

Mana Neyestani livre ici un fascinant reportage bd adapté de bandes vidéo fournies par deux journalistes qui se sont entretenus avec L’Araignée de Mashhad, un meurtrier notoire de l’est de l’Iran. En appliquant la charia, il aurait assassiné seize prostituées au tournant siècle afin de débarrasser la Terre de ces présences dépravées.

 

 

***

Et vous, quelle bande dessinée étrangère avez-vous dévorée en 2017?

Rédigé par Alex Beausoleil