Les albums musicaux internationaux qui ont fait du bien à nos oreilles

8 décembre 2017

blogue-8

Quels sont les albums et les titres qui ont pu envelopper 2017 d’une petite lueur de bonheur alors que le monde paraissait parfois s’effondrer? Que ce soit grâce à nos tables tournantes ou à nos paires d’écouteurs, on ne se lasse jamais de découvrir de nouvelles sonorités. Voici nos coups de coeur musicaux étrangers de l’année 2017.

St-Vincent - Masseduction

Masseduction – St. Vincent

Déjà un cinquième album en carrière pour Annie Clark. Avec des prouesses techniques toujours aussi surprenantes, St. Vincent propose cette fois-ci des pièces interprétées à la première personne et offre une plongée dans son intimité. Même si certaines pièces demeurent très denses et électropop, d’autres sont plus épurées et traitent de sujets beaucoup plus sombres, comme la drogue, le suicide et la solitude. Mention spéciale à la chanson Pills

Tyler the Creator - Flower Boy

Flower Boy – Tyler the Creator

Alors que Jay-Z continue de valoriser la richesse à outrance sur 4:44 et que Kendrick Lamar poursuit la célébration infinie de son ego dans DAMN, Tyler the Creator livrait cette année un album particulièrement sincère, qui parle de solitude et de recherche d’amour, tout en se permettant des moments particulièrement délirants. Oh! Et on a une petite préférence pour la pièce Garden Shed

 

Susanne Sundfor - Music for People In Trouble

Music for People in Trouble – Susanne Sundfør

Auteure-compositrice-interprète norvégienne, Susanne Sundfør s’est fait connaître  en 2005 et fait tranquillement sa marque dans l’industrie musicale internationale. Si ses débuts sont marqués par des des sonorités électroniques, elle a depuis troqué son clavier pour de véritables instruments. Son folk angélique aux accents country berce et apaise en quelques instants.  La pièce  The Mountaineers, offre une conclusion musicale grandiose à cet album doux, mélodieux et amusant à écouter. (Et quel titre d’album, non?)

 

Fleet Foxes - Crack-up

Crack-Up – Fleet Foxes

Bien que leur batteur les ait quittés en 2012 pour créer la formation musicale Father John Misty, les membres du groupe Fleet Foxes s’en tirent plutôt bien six ans plus tard avec leur album plutôt doux et planant Crack-Up. Les harmonies vocales sont toujours au premier plan, mais les orchestrations ont gagné en complexité. Les jeux de contrastes sont très poussés et surprenants, les juxtapositions sont complexes et on y retrouve une grande richesse harmonique. Coup de coeur pour la pièce If you need to, keep time on me.

 

Charlotte Gainsbourg - Rest

Rest – Charlotte Gainsbourg

On peut compter Charlotte Gainsbourg parmi ces rares artistes qui ne vivent pas dans l’ombre de leurs géniteurs, aussi géants soient-ils. Grande comédienne, l’artiste poursuit ici sa lancée créatrice avec Rest, un album qui aborde les sujets sombres d’une femme unique. Prenez quelques instants pour admirer le vidéoclip de Deadly Valentine, où elle s’amuse sur une chorégraphie qui traverse les décennies.

 

PlanetariumPlanetarium – Sufjan Stevens, Nico Muhly, Bryce Dessner & James McAlister

Quatre musiciens incomparables nous ont livré cette année un album qui fait voyager, planer et rêver. Des pièces mériteraient d’être intégrées à des séances de méditation ou encore lorsque l’on se perd dans nos pensées et qu’on s’amuse à contempler l’infinité de l’univers. Album concept, on y trouve des titres comme Venus, Mercury et Saturn. Aussi, soyons francs : on voudrait encore et toujours plus de projets de Sufjan Stevens!

sleep-well-beast

Sleep Well Beast – The National

Un septième album pour le groupe américain The National. Un septième tête-à-tête entre nos oreilles et la voix unique de Matt Berninger. Avec Sleep Well Beast, The National s’attarde aux fêlures que provoquent les relations et séparations amoureuses. Si l’univers musical reste le même, le groupe nous entraîne dans un puissant tourbillon émotionnel, passant de la tristesse à la mélancolie, jusqu’au besoin de vengeance.

 

I see you - The XXI See You – The XX

Ce troisième album du trio propose, comme les deux précédents, des échanges de répliques entre les chanteurs Romy Madley Croft et Oliver Sim. Une recette gagnante et déjà éprouvée qui plaît au public. Cependant, The XX se laisse dériver vers une rythmique plus dynamique sur I See You, tout en continuant de maîtriser leur sensualité unique. Des oppositions intéressantes autant que des harmonies sympathiques, des moments funks, d’autres grandioses : il s’agit d’un album qui soulève.

 

The Blaze

Territory – The Blaze

On ne peut pas à proprement parler ici d’un album, mais plutôt d’un projet audiovisuel de deux cousins maghrébins. Ensemble, ils explorent des ambiances électro complexes qu’ils juxtaposent à des images aux thématiques fraternelles. Le son et l’image ne doivent faire qu’un. Un projet fascinant qui imbrique deux formes d’art pour créer un produit unique.

 

 

Olafur Arnalds - Eulogy for EvolutionMention spéciale : Eulogy for Evolution – Olafur Arnalds (Remasterisation 10e anniversaire)

On a aimé replonger dans cet album paru en 2007, où Olafur Arnalds propose des oeuvres écrites durant son adolescence, et qui ont été remastérisées par Nils Frahm pour le dixième anniversaire de sa parution. En 2017, cet artiste timide et coquin a continué d’envoûter nos oreilles et d’accompagner nos âmes sur des chantiers jusqu’ici inconnus.

***

Et vous, quel album étranger avez-vous écouté en boucle cette année?

Rédigé par Joseph Elfassi et Alex Beausoleil

ICI ARTV (292 billets)

L'équipe éditoriale d'ARTV rédige des billets liés à la programmation de la chaîne, mais également des billets à plusieurs mains, sur différents sujets.

Vos commentaires

  1. J’ai trouvé que le dernier album en anglais de Lara Fabian, Camouflage, était vraiment bon. Bien sûr c’est de la pure pop, mais ça fait du bien d’avoir de si bon album pop parfois. Maintenant, est-ce un album international vu que Lara est belge et canadienne?

    Commentaire de Marco
  2. L’album de M, Lamomali. Maudit que c’est bon !

    https://www.youtube.com/watch?v=S7q5CXiwsME

    Commentaire de Kev

Laisser un commentaire

(requis)