La pulsation francophone de Toronto

27 novembre 2017

Les préjugés contre Toronto ont longtemps perduré malgré l’importance d’une vie culturelle que ne pouvaient nier ceux qui daignaient sortir du quadrilatère réservé aux affaires. Aujourd’hui, l’importance de Toronto dans plusieurs secteurs artistiques ne peut plus être remise en question, mais on parle peu de la vie artistique et culturelle en français qui s’y déploie. Dans le Grand Toronto, c’est près de 100 000 personnes qui se disent francophones selon le plus récent recensement. Ce chiffre représente moins de 2 % de la population totale, mais c’est assez de gens pour avoir envie de leur offrir des occasions artistiques en français. Tour guidé!

Le Salon du livre de Toronto

Ces jours-ci, soit quelques semaines avant Noël, se tient la 25e édition du Salon du livre de Toronto, une des institutions de la circulation des œuvres en français dans la région. Se tenant chaque année à la Bibliothèque de référence de la rue Yonge, le Salon a une taille modeste (une cinquantaine de kiosques), mais représente une offre importante de livres en français pour les francophones et francophiles de la région. Il est animé par la présence d’auteurs invités qui proviennent de partout au Canada et parfois même de l’étranger. Mais si l’événement est aussi animé, c’est grâce à la présence assidue d’auteurs francophones de la région. On peut entre autres penser à des auteures jeunesse – volet très important de l’événement – comme Diya Lim et Mireille Messier. Et aussi à des auteurs de fictions pour adultes comme Marguerite Andersen et Didier Leclair pour ne nommer que ceux-ci.

Salon du livre de Toronto. Crédit: Esther Vlad

Salon du livre de Toronto. Crédit: Esther Vlad

Visite en laboratoire

Toronto est une ville importante pour les arts contemporains de tout type. Certains centres se font un devoir d’offrir un contexte de travail francophone pour les artistes et pour le public intéressé. Le Labo, le centre d’arts médiatiques francophones de Toronto, vient tout juste de déménager dans de nouveaux locaux au 401, rue Richmond Ouest, un ancien édifice industriel qui est un « hub » d’arts et de culture au cœur de la ville. Le Labo offre des occasions de formation, des espaces de travail, des activités de diffusion, des ateliers éducatifs en arts médiatiques et technologies numériques, même un camp de jour pendant l’été!

Nov.15.2017_NewLabo_0025.corri_S_marc lemyre

Les nouveaux espaces du Labo au 401, Richmond Ouest. Sur la photo, Barbara Gilbert, directrice générale du centre et Marc Lemyre, photographe et membre du centre. Crédit: Marc Lemyre

Les arts de la scène

Les arts de la scène sont très dynamiques à Toronto. Le Théâtre français de Toronto (TFT), qui fête son 50e anniversaire cette saison, est une institution dans la Ville-Reine. Dirigé depuis plus d’un an par le metteur en scène Joël Beddows, le TFT présente une dizaine de spectacles par saison (création, co-création et accueil). En novembre, le TFT présentait Americandream.ca une production de Théâtre la Tangente, une des compagnies francophones parmi les plus dynamiques du sud de l’Ontario.

La scène de la danse est aussi très dynamique à Toronto. S’il est plus récent pour ce secteur de s’organiser en fonction de sa langue de travail, c’est dans la Ville-Reine, plus précisément à The Citadel, lieu de diffusion dirigé par la chorégraphe Laurence Lemieux, que se tenaient en mai dernier les premières Vitrines francophones de la danse Atltantique-Ontario. Des compagnies de danse comme BoucharDanse, Corpus et Lua Shayenne sont parmi les artistes qui alimentent cette scène passionnante.

Notons aussi l’émergence de la première scène ouverte francophone de Toronto sous le titre Franc’Open Mic. L’événement qui se tient un jeudi par mois obtient beaucoup de succès et permet de créer des rencontres entre les artistes francophones de toutes les disciplines.

La tournée des événements

En fonction du moment de votre visite, vous pourriez vouloir fréquenter l’un des événements suivant:

En juin: Autour de la Saint-Jean-Baptise, se tient la Franco-Fête de Toronto qui offre une série d’activités, principalement musicales, pendant trois jours avec des artistes locaux, québécois ou franco- canadiens. Depuis deux ans, on peut aussi profiter de la programmation de Franco Fierté, un festival LGBTQIA qui propose des événements culturels et artistiques diversifiés.

En septembre: Francophonie en fête célèbre chaque année la vitalité francophone à Toronto et la diversité culturelle pendant une dizaine de jours.

En octobre: Ciné-franco, un festival de films qui permet la diffusion de films de partout dans la francophonie pour le public francophone et francophile de la Ville-Reine. Le festival tient aussi un événement pour la jeunesse en février et mars.

En décembre: Le Salon du livre de Toronto (voir plus haut).

***

Et vous, quels sont vos incontournables culturels dans la francophonie torontoise ?

Catherine Voyer-Léger (2 billets)

Après des études supérieures en science politique, Catherine Voyer-Léger a fait carrière comme gestionnaire dans le milieu culturel. Aussi écrivaine, elle a publié trois livres : Détails et dédales et Désordre et désirs (Hamac), des recueils de chroniques, et Métier critique (Septentrion), un essai sur l’état de la critique culturelle. Elle est chroniqueuse à l'émission C’est fou avec Serge Bouchard à Ici Radio-Canada Première et poursuit un doctorat en lettres françaises, à l’Université d’Ottawa.

Laisser un commentaire

(requis)