Bicentenaire de Jane Austen: plus pertinente que jamais!

20 octobre 2017

20-10-17 10-58-56

L’univers littéraire de Jane Austen a bercé l’imaginaire de bon nombre d’entre nous. Qui n’a jamais rêvé de mener de puissantes joutes verbales avec M. Darcy et Elisabeth Bennett? De faire de longues promenades à Mansfield Park, un livre sous la main? D’aider Marianne et Elinor Dashwood à s’affranchir des convenances imposées par leur société? Alors que l’on célèbre cette année le bicentenaire du décès de la célèbre écrivaine britannique, on dresse pour l’occasion le portrait de celle qui a donné la parole à des femmes fortes et qui en a fait des personnages mémorables, modernes et toujours aussi pertinents aujourd’hui.

Jane Austen est née le 16 décembre 1775 et a grandi au sein d’une famille unie appartenant à la petite gentry dans le Hampshire en Angleterre. Elle a été initiée à la littérature très jeune en ayant un accès privilégié à l’imposante bibliothèque de son père (plus de 500 ouvrages !), et ce, en toute liberté. Encouragée par ce dernier, elle s’est construit un apprentissage littéraire en découvrant les œuvres de Pope, Shakespeare, Fanny Burney (avec qui elle partage le goût des thèmes féministes et la critique de la société patriarcale) ou William Cooper, des auteurs qui influenceront ses écrits par la suite.

Elle débute la rédaction de romans, de poèmes et de pièces vers 1787, qu’elle lira à sa famille les soirs de veillée. On trouve, parmi ses textes précoces, un roman épistolaire satirique qui se moque des romans sentimentaux à la mode et une parodie d’écrits historiques à la page. Le spécialiste de la littérature classique, Richard Jenkyns, a même comparé ces manuscrits à l’œuvre des Monty Python!  Ce sens de l’humour singulier jonchera l’ensemble de son œuvre.

Bien qu’elle débute l’écriture de son roman  Sense and Sensibility (alors sous le titre Elinor and Marianne) avant 1796, ce dernier n’a été publié qu’en 1811. Et de manière anonyme! Bien reçu par la critique, le roman s’est également révélé un succès auprès du public. Puis, se sont enchaînées les parutions de Pride and Prejudice (1813), Mansfield Park (1814) et Emma (1815). Chaque livre recèle du style unique d’Austen, maniant comme pas une l’ironique s’entremêlant à une plume pétulante. Son mordant lui a permis de dépeindre avec humour la vie sociale des mieux nantis de son époque : les balades mondaines dans la ville de Bath, les bals, les dîners menant aux jeux de cartes et aux récitals de piano.

Jane Austen, c’est aussi une féministe avant l’heure, une fine dénonciatrice du patriarcat par son talent à mettre en scène des personnages féminins forts. Elisabeth Bennett dans Pride and Prejudice est tout sauf une coquille vide. Elle est drôle, intelligente, cultivée et n’a pas sa langue dans sa poche. La digne émule d’Austen – bien qu’elle ait accepté d’épouser M. Darcy, alors que Jane ne s’est jamais mariée. D’ailleurs, l’omniprésence du mariage dans les romans de l’écrivaine est une manière d’exposer le sort terrible des jeunes filles de cette ère qui devaient souvent se soumettre au mariage afin d’améliorer leur condition ou celle de leur famille. Lointaine époque…

Que l’on parle encore de Jane Austen en 2017, 200 ans après sa mort, montre que cette immense écrivaine a su cerner la société et l’âme humaine avec justesse et n’a rien perdu de son panache.

Pour les curieux qui aimeraient en savoir plus sur sa vie et son œuvre, voici quelques modestes suggestions de lecture pour tout savoir sur cette auteure des temps modernes.

Jane Austen_A Family RecordJane Austen, the Secret Radical d’Helena Kelly (Knopf)
Essai du professeur de littérature Helena Kelly qui démontre avec brio comment Jane Austen a été mal comprise au cours des 200 dernières années. Pour un avant-goût de l’ouvrage, il est possible de lire un long extrait sur le site de Lit Hub.

 

 

 

 

 

Jane Austen_CardinalJane Austen, de Zena Alkayat et Nina Cosford (Cardinal)

Parce qu’il n’y a pas d’âge pour s’intéresser à l’auteure d’Orgueil et préjugés, cette biographie illustrée retrace son parcours biographie et littéraire. Une lecture idéale pour s’initier à l’univers de cette icône de la littérature.

 

 

Jane Austen_The secret radicalJane Austen: A Family Record, de Deirdre Le Faye (Cambridge University Press)
Cette biographie n’est pas récente, mais elle est écrite par nul autre que LA spécialiste de Jane Austen. Dans ce livre, Deirdre Le Faye trace le portrait de la famille Austen. LA référence pour tout savoir de la vie de l’écrivaine.

 

 

 

 

 

Êtes-vous un fan de l’auteure? Quel roman avez-vous préféré?

Ariane Thibault-Vanasse (8 billets)

Amoureuse des livres depuis toujours, cinéphile aguerrie et (trop) grande téléphage, Ariane est définitivement tombée dans la marmite de la culture quand elle était petite. Entre un tête à tête en compagnie d’Annie Ernaux ou une balade à Central Park avec Woody Allen, elle choisirait… des cours d’arts martiaux donnés par Marc Arcand. Comme elle préférait regarder la télévision plutôt que jouer dehors (au grand dam de sa mère), c’est normal qu’elle se soit lancée dans l’écriture d’un mémoire sur Série noire au lieu de joindre une équipe de soccer. Elle est présentement recherchiste à l’émission Plus on est de fous, plus on lit! à la Première chaîne de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

(requis)