Neo : méditation 2.0

7 septembre 2017

maxresdefault

Imaginez qu’en fermant les yeux, vous pouviez vous projeter dans la sérénité des montagnes himalayennes ou le calme plat du désert saharien… C’est ce que propose Biquette Studio, une startup montréalaise spécialisée en immersion sonore 3D, avec sa nouvelle application Neo Voyage Intérieur destinée à faciliter la pratique de la méditation. Nous nous sommes entretenus avec Sylvie Lasser, directrice artistique du studio, afin d’en apprendre plus sur cet audacieux projet.

C’est le désir d’exploiter la technologie d’audio 3D qui a mené Sylvie et son associé, Fabien Noël, à fonder Biquette studio il y a tout juste deux ans. Afin de réaliser ce type d’enregistrement, le duo a dû se doter d’un micro bien particulier: «il a une forme de tête humaine et dans chacune de ses oreilles se trouve un microphone. En enregistrant avec lui, on reproduit donc la manière dont un humain entend. Il y a un effet de décalage entre les deux oreilles et c’est comme ça qu’on perçoit la 3D sonore de notre environnement.»

21273618_2224184847807979_6904489869633999302_o

Sylvie et Fabien sont tous deux de fervents adeptes de méditation et c’est après avoir essayé les nombreuses applications mobiles disponibles sur le sujet que l’idée de Neo a commencé à germer. «Elles ne correspondaient jamais vraiment à ce qu’on cherchait… On s’est donc dit qu’on pourrait essayer d’utiliser notre technologie pour créer quelque chose de beaucoup plus lyrique, poétique, comme une histoire qu’on raconterait.»

Et c’est exactement ce qu’on ressent en naviguant sur la nouvelle application qui, en quelques clics, nous emmène en voyage immersif dans des contrées lointaines. «Dans l’Himalaya, par exemple, on se retrouve dans les montagnes; on entend le chant des oiseaux, le bruit des drapeaux tibétains au vent…»

Chaque voyage proposé comporte sept méditations guidées et six paysages sonores, «c’est-à-dire qu’après chaque méditation guidée, on a la possibilité de visiter certains lieux pour méditer seul. On nous invite, par exemple, à aller rencontrer un groupe de musiciens dans un village. Des surprises comme ça sont débloquées au fur et à mesure que le récit progresse.»

neo-app

Contrairement aux applications de méditation plus connues comme Headspace, Neo est un produit profondément artisanal. «La musique a été réalisée par un compositeur spécialisé en instruments ethniques, les dessins ont été spécialement créés par un graphiste… chaque détail de l’application a vraiment été travaillé.» Et à l’inverse de ces autres applications qui comptent souvent plus de 200 méditations à la carte, Neo en produit peu, mais les développe minutieusement. «On raconte des histoires, on crée tout un environnement».

La technologie au service du recueillement: une combinaison parfaite? Pas pour tous. Certains puristes se montrent plutôt réticents face à l’utilisation de la technologie pour une pratique aussi introspective… Bien qu’elle reconnaisse une certaine antinomie dans le concept, Sylvie est d’avis que la technologie agit ici comme un outil pour s’évader. «Elle permet de le faire facilement et de partout, quand on attend l’autobus, par exemple. C’est un moyen pour être transporté ailleurs, ça rend la méditation plus accessible.»

Pour l’instant, Neo propose de nous emmener dans l’Himalaya et le Sahara. L’équipe s’affaire actuellement à développer cinq autres destinations qui font toutes autant rêver: Hawaï, la Grèce, la forêt de Brocéliande, la forêt amazonienne et… l’espace! «Ça va être un voyage cosmique complètement surréel!», s’enthousiasme Sylvie. On la croit sur parole en attendant avidement la prochaine aventure.

Téléchargez l’application gratuite par ici

Noémie C. Adrien (11 billets)

Journaliste de formation, Noémie a longtemps œuvré dans la presse art de vivre. Ses nombreux intérêts dans le domaine la rendent aussi à l’aise sur un tapis de yoga que dans un bar à vin. Voyageuse avisée, elle porte un amour particulier à l’Asie qu’elle a visité à plusieurs reprises. Sa devise: vivre comme un touriste chez soi et comme un local à l’étranger.

Vos commentaires

  1. Bonjour Annie et P. Gingras,
    Biquette Studio nous dit que la version Android de l’application est présentement à l’étude. L’équipe vous encourage à la contacter afin de lui permettre de savoir le type d’appareil que vous utilisez.

    Commentaire de Noémie C. Adrien
  2. Juste pour Apple ?
    Pas fort.

    Je ne comprends pas qu’en 2017, il y des gens qui développent pour Apple en oubliant le gros marché qu’est Android. Faut garder à l’esprit qu’Android fonctionne sur une vaste gamme de matériels ; de petits appareils moins chers et moins puissants que le plus poche des produits d’Apple à des bêtes supérieures aux meilleurs produits d’Apple. Au total, ça représente bcp plus d’unités.

    Commentaire de P Gingras
  3. Savez vous quand cette application sera disponible pour les appareils Android?

    Commentaire de Annie

Laisser un commentaire

(requis)