6 films pour célébrer la communauté LGBTQ+

16 juin 2017

Le mois de juin est celui de la fierté LGBT.

Institué en commémoration des émeutes de 1969 à New York, moment symbolique marquant l’éclosion du militantisme LGBT aux États-Unis et à travers le monde, il s’agit d’une autre occasion de se sensibiliser aux droits et aux réalités de cette communauté, mais aussi d’en honorer les luttes historiques et, surtout, les victoires.

L’an dernier, à l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, nous vous proposions une sélection de 10 films pour dire non à l’homophobie. Cette fois-ci, nous avons plutôt choisi de célébrer la beauté et la diversité de la communauté LGBTQ+ en 6 films de type « feel-good » à voir absolument.

Vive la différence!

The Kids Are All Right (2010) de Lisa Cholodenko

Quatre fois nommé aux Oscars en 2011, The Kids Are All Right met en vedette Annette Bening (American Beauty) et Julianne Moore (Still Alice) dans les rôles de Nic et Jules, un couple de femmes mariées. Mères de deux adolescents, chacune ayant donné naissance à l’un d’entre eux grâce au sperme du même donneur, elles vivent une vie paisible depuis plus de vingt ans… Jusqu’au jour où les enfants décident de retrouver leur père biologique (Mark Ruffalo), qui s’avère plutôt séduisant. Portrait lucide et attendrissant de la famille contemporaine, ce quatrième long-métrage de Lisa Cholodenko est d’une rare sincérité.

BlogueICIARTV_LGBTQ_TheKidsAreAllRight

Beginners (2010) de Mike Mills

Dans Beginners, le toujours excellent Ewan McGregor (Moulin Rouge) incarne Oliver, un graphiste de 38 ans œuvrant dans le milieu de la musique pop à Los Angeles. Peu après le décès de sa mère, il sera confronté à deux nouvelles des plus déroutantes : Son père Hal (vénérable Christopher Plummer) est atteint d’un grave cancer et, avec seulement quelques années devant lui, a choisi d’affirmer et de vivre pleinement son homosexualité. Inspiré par ce nouveau souffle de vie animant son vieux père, Oliver se permettra enfin de succomber aux charmes d’Anna (Mélanie Laurent), rencontrée lors d’une fête d’Halloween. Un récit autobiographique des plus touchants signé Mike Mills.

BlogueICIARTV_LGBTQ_Beginners

Tangerine (2015) de Sean Baker

Dans un tout autre registre… Rencontrez Sin-Dee Rella (Kitana Kiki Rodriguez), fière prostituée transgenre avec tout un caractère qui, un 24 décembre à Hollywood, sillonnera furieusement les rues à la recherche de la « vraie femme » ayant osé coucher avec son petit ami et proxénète, Chester (James Ransone de la série The Wire). Entièrement tourné sur un iPhone 5S grâce à une application à 8$ et une lentille anamorphique, Tangerine est une œuvre criante de vérité, drôle, grinçante et étonnamment attendrissante; bref : tout à fait unique en son genre. Le film est présentement offert sur Netflix Canada.

BlogueICIARTV_LGBTQ_Tangerine

Pride (2014) de Matthew Warchus

Aussi disponible sur Netflix Canada, Pride est l’incarnation même d’un « feel-good film ». Gagnant de la Queer Palm au Festival de Cannes en 2014, ce long-métrage du réalisateur et dramaturge anglais Matthew Warchus respire le positivisme, tout simplement. Inspiré d’événements réels, il nous situe en 1984 (sous Margaret Thatcher) alors qu’un groupe d’activistes gai et lesbien décide de venir en aide aux grévistes de l’Union Nationale des Mineurs. Ces derniers, d’abord réticents à l’idée d’accepter l’aide d’une communauté qu’ils regardent d’un mauvais oeil, réaliseront bientôt que face à l’adversité… L’union fait la force. Avec Bill Nighy, Imelda Staunton, Dominic West, Andrew Scott et encore plus de talentueux Britanniques aux accents irrésistibles.

BlogueICIARTV_LGBTQ_PRIDE

I Love You Phillip Morris (2009) de Glenn Ficarra et John Requa

Celui-ci n’a rien d’un film historique, ce pourquoi vous aurez peine à croire qu’il s’agit aussi d’une histoire vraie. Mettant en vedette l’inimitable Jim Carrey et, encore une fois, le merveilleux Ewan McGregor, I Love You Phillip Morris est une comédie absurde, certes, mais aussi incroyablement rafraîchissante et – au risque de nous répéter – authentique! Racontant les déboires de Steven Russell, imposteur et escroc professionnel ayant réalisé l’exploit de s’échapper de prison non pas une, mais bien deux fois en autant d’années, le film relate aussi de sa relation fusionnelle avec un collègue détenu, ledit Phillip Morris. Un film bonbon!

BlogueICIARTV_LGBTQ_PhillipMorris

Transamerica (2005) de Duncan Tucker

Terminons avec une œuvre inoubliable parue en 2005 – il y a douze ans déjà! – qui ne pourrait mieux porter son titre. Dans Transamerica, Felicity Huffman (de la série Desperate Housewives) est Sabrina, anciennement Stanley, une femme transgenre déterminée à vivre sa métamorphose sans plus jamais regarder derrière. Mais à peine une semaine avant sa vaginoplastie, elle recevra l’appel inattendu de Toby, un jeune délinquant de 17 ans qui s’annoncera comme étant son fils. Ensemble, ils traverseront les États-Unis d’un océan à l’autre dans cet audacieux « road movie » sur la paternité, l’identité et la différence qui, souvent, est ce qui finit par nous lier.

BlogueICIARTV_LGBTQ_Transamerica

Vous avez d’autres suggestions de films LGBTQ+? Laissez-nous un commentaire! 

Alyssia Duval (4 billets)

Scénariste, chroniqueuse, critique et coureuse de festivals, Alyssia est une amoureuse éperdue du 7ème art et ne se gêne jamais pour l’exprimer. Après avoir réalisé le stage de ses rêves au Festival de Cannes, elle est rentrée au Québec avec encore plus de cœur au ventre pour se joindre à l’équipe de Fantasia : un match parfait puisque rien ne l’enchante plus qu’un bon vieux film d’horreur ou de science-fiction. D’ailleurs, elle assume pleinement sa passion pour la culture geek, alors ne soyez pas surpris de la voir déambuler en uniforme de Star Trek!

Vos commentaires

  1. The Broken hearts club: a romantic comedy
    très bon film qui ne fait qu’exposer la vie d’un groupe d’amis, sans prétention, sans révolution, juste un petit divertissement agréable, une comédie romantique….
    hétéro, j’ai bien bien aimé le film

    Commentaire de mj
  2. Bonjour,

    j’aurais suggéré « Priscilla Queen of the desert », mais n’ayant pas vu plusieurs des films dont vous parlez, j’apprécie vos suggestions!

    Commentaire de Michel Mercier

Laisser un commentaire

(requis)