S’initier à la poésie

20 mars 2017

La poésie est un genre littéraire sublime! Il peut sembler parfois difficile d’accès si on ne s’y est jamais aventuré. Pourtant, s’en priver, c’est passer à côté d’un immense coffre aux trésors. À l’occasion de la Journée mondiale de la poésie, nous avions envie de vous présenter cinq ouvrages qui vous permettront de vous initier en douceur à cet univers.

Avant tout, ce qu’il faut savoir de la poésie, c’est qu’on y retrouve des images puissantes, des métaphores, qui peuvent nous renverser et dans lesquelles on peut se reconnaître de façon troublante! Lorsque vous lirez vos premiers recueils de poésie, soyez indulgent avec vous même. Vous ne saisirez peut-être pas toutes ces belles images. Mais celles qui retiendront votre attention vous feront assurément vivre un éventail d’émotions.

Et permettez-nous un petit conseil : évitez de lire de la poésie quand vous êtes fatigués (par exemple, dans votre lit, juste avant d’aller dormir). Il se peut fort bien que vous relisiez les mêmes phrases et que vous perdiez le fil du récit. Il n’y a rien de plus frustrant et ça ne vous aidera pas à apprécier la force des textes. Attendez plutôt de vous trouver un moment où vous pourrez tourner quelques pages, à tête reposée!

Livre du constant désir

Leonard Cohen / Éditions de l’Hexagone

Ce recueil de poèmes sur l’amour et le désir est un choix idéal pour s’initier à la poésie. Surtout si vous êtes amoureux de musique, car vous y retrouverez l’écriture magnifique de l’auteur-compositeur-interprète Leonard Cohen. Ses mots sont puissants et nostalgiques. Le livre est aussi illustré par des dessins de l’auteur, ce qui vient appuyer la beauté des écrits.

Cohen

Souffler dans la cassette

Jonathan Bécotte / Leméac jeunesse

Souffler dans la cassette est un roman poétique. On y suit l’histoire d’amitié entre deux garçons le temps d’un été de tous les possibles. Du dernier examen à la journée de la rentrée, l’auteur nous donne accès aux pensées d’un petit garçon pour qui avoir un partenaire de camping, de baseball et de jeux vidéo représente ce qu’il y a de plus précieux au monde. Comme c’est une lecture jeunesse, il est facile d’embarquer dans le récit et de découvrir le style poétique à travers tout cela. Attention, même les adultes ne pourront s’empêcher de sourire et de se replonger dans leurs souvenirs d’été en ouvrant ce court roman.

souffler dans la cassette

milk and honey 

Rupi Kaur / Andrews McMeel Publishing

Ce livre est le seul en langue anglaise qu’on vous présentera ici. Mais nous ne pouvions le passer sous silence puisque milk and honey a fait découvrir et aimer la poésie à plusieurs personnes grâce aux réseaux sociaux. L’auteure, une Canadienne d’origine indienne, a d’ailleurs un compte Instagram où elle publie une grande partie de ses poèmes, lui permettant de se faire connaître d’un grand public. Ses textes sont courts, simples et puissants. À travers quatre grands thèmes (the hurting, the loving, the breaking, the healing – la douleur, l’amour, la rupture et la guérison), elle explore la féminité et l’estime de soi. De plus, elle accompagne certains poèmes de ses propres croquis.

milk and honey

Bleuets et abricots

Natasha Canapé Fontaine / Mémoire d’encrier

La culture amérindienne est malheureusement victime du manque de représentation de la diversité dans nos médias. Mais pas question de l’oublier dans le cadre de cette initiation à la poésie! Au Québec, nous avons de grands poètes amérindiens qui écrivent des textes francophones. Parmi eux, il y a Natasha Kanapé Fontaine. Son recueil Bleuets et abricots est parfait pour découvrir ce style. Ses mots nous transportent vers les grands espaces et nous rappellent la force de la nature ainsi que celle des femmes. C’est de toute beauté!

Bleuets-et-abricots

 

Bluetiful 

Daphné B. / Éditions de l’écrou

Ce recueil de poésie offre un style d’écriture très moderne qui saura certainement plaire aux lecteurs débutants en poésie. Les images sont frappantes et émotives. C’est audacieux et sensible. On est loin des Sonnets de Shakespeare et c’est ce qui fait qu’on peut s’identifier immédiatement aux situations ou aux états d’âme racontés par la narratrice. Grâce à ses mots, Daphné B. illustre bien l’amour dans la vingtaine, la solitude et les coeurs brisés.

bluetiful

Bonus: Si vous préférez entendre résonner les mots des poètes, plutôt que de les lire, l’équipe de Marie-Louise Arsenault (Plus on est de fous, plus on lit) a préparé une émission de radio spéciale sur la poésie lors de la dernière Nuit Blanche du Festival Montréal en Lumière. Ils y ont recréé l’ambiance des fameuses «nuits de la poésie». L’événement s’est ouvert sur la lecture de «Speak white» de Michèle Lalonde, lu par Robert Lepage. Évidemment, ça vaut l’écoute! La Nuit blanche de la poésie (Émission spéciale)

 

Et vous, quels recueils de poésie vous ont marqué? Partagez vos suggestions avec nous dans les commentaires!

Katia Landry (30 billets)

Katia est une passionnée d'arts et de culture. Après avoir étudié l'art dramatique au Cégep, elle s'inscrit en Stratégies de production culturelle et médiatique à l'UQÀM. C'est ainsi qu'elle atterrit chez ICI ARTV dans le cadre de son stage de fin d'études. Curieuse de voir tout ce qui se fait au théâtre, en cinéma et en télé, Katia se garde aussi du temps pour explorer toutes les autres formes artistiques. Si seulement les journées pouvaient être plus longues afin de pouvoir écouter, voir, lire et écrire davantage!

Vos commentaires

  1. « Cicatrices » de Maryse Hansen receuil de poèmes écrit par une psychologue wui a travaillé durant 15 ans dans un service de protection de la jeunesse au Luxembourg. Les poèmes parlent des situations rencontrées ainsi que de l’impact que les situations ont eu sur la psychologue.

    Commentaire de Mark

Laisser un commentaire

(requis)