8 antihéroïnes marquantes du petit écran

6 mars 2017

Depuis quelques années maintenant, les antihéros ont la cote. Exit, les mères de famille irréprochables ou les superwomen qui réussissent sur tous les plans de leur vie; bienvenue, les personnages aux multiples facettes et aux réactions imprévisibles! Même si la liste aurait pu être plus longue (oui, oui, on a maintenant l’embarras du choix… ou presque!), voici huit rôles télévisuels féminins aussi rafraîchissants qu’attachants en l’honneur de la Journée internationale de la femme.

Eleven

La série Stranger Things de Netflix a frappé un véritable coup de circuit cette année, chez les générations X et Y, entre autres, qui ont ainsi pu renouer avec l’univers de leur adolescence ou de leur enfance. À la fois bizarre et redoutable, le personnage d’Eleven, interprété par la très juste Millie Bobby Brown, s’échappe du Hawkins National Laboratory afin de fuir les expériences scientifiques pratiquées sur elle. Possédant des pouvoirs paranormaux, la fillette de peu de mots et friande de gaufres Eggo rencontre Mike et ses amis, qu’elle entraîne malgré elle dans une folle aventure.

Stranger Things

Carrie Mathison

L’antihéroïne de Homeland est campée par Claire Danes, aussi productrice de cette série d’espionnage. Souffrant de troubles bipolaires et toute dévouée à son travail, l’agente de la CIA projette une image froide et détachée de ses émotions. Elle accomplit néanmoins ses tâches avec une grande efficacité et est une collègue incorruptible et empressée… si elle n’oublie pas de prendre ses cachets!

carrie

Hannah Horvath

La créatrice de la série Girls, Lena Dunham, occupe également le rôle principal, celui de Hannah Horvath. Habitant Brooklyn avec ses trois amies, la jeune diplômée en lettres collectionne les déboires, parfois malheureux, souvent cocasses. Elle assume pleinement son corps de femme, courbé et imparfait. Obsessive-compulsive et plutôt nombriliste, elle échoue souvent ce qu’elle entreprend et en tient les autres responsables. Cette série fut pendant six années un vent de fraîcheur dans un paysage télévisuel aseptisé par les jeunes premières guindées.

lena-dunham-pic

Valérie Blais

Jouant une version d’elle-même romancée, Valérie de la série québécoise Tout sur moi figure parmi les personnages les plus originaux de notre petit écran. Elle est colérique, impulsive, parfois violente et toujours incisive. Elle ne recule devant rien et le ridicule ne lui fait pas peur. Comment oublier son costume d’écureuil ou encore la fois où elle a donné une raclée à Guy A. Lepage!? Plus de Valérie, s’il vous plaît!

tout-sur-moi

 

 

Mindy Lahiri

Cette gynécologue-obstétricienne est à la recherche du prince charmant, mais elle est aussi une championne de haut calibre pour se mettre les pieds dans les plats ou le pied dans la bouche. L’actrice Mindy Kaling (aussi créatrice de la série) y incarne une femme rondelette (pas si rondelette si vous voulez mon avis!) comique, dégourdie et tellement attachante. Il n’y a pas à dire, la pétillante protagoniste de The Mindy Project détonne tout de même avec l’héroïne classique. Vive son sens de la répartie et sa personnalité assumée!

mindy

Charlène

Avec des répliques telles que : « Le sauna pue puis le spa fait du bruit que le crisse » ou « Je t’ai promis un « crosstets », je vais te faire ton « crosstets »», Charlène en a laissé plus d’un perplexe. La prostituée mystérieuse et endurcie de Série noire, interprétée par Anne-Élisabeth Bossé, joue un rôle clé dans l’histoire de ces scénaristes déchus. Ses costumes et ses perruques fantaisistes ont su mettre de la chaleur dans l’atmosphère glaciale de cette série des plus singulières.

serie

Crédit : Série noire

Frankie Bergstein

Frankie, c’est une des deux septuagénaires plutôt déjantées de la série Grace & Frankie diffusée sur Netflix. C’est une hippie, fumeuse de marijuana et adepte de méditation, qui aime entre autres peindre ses propres organes génitaux. Interprétée par Lily Tomlin, celle qui se fait plaquer par son mari pour le conjoint de sa meilleure amie devient une attachante antihéroïne. Avec sa complice, Grace (Jane Fonda), Frankie détonne en comparaison avec les habituelles nymphettes des shows télé américains.

frankie

Annalise Keating

Dans la série How To Get Away With Murder, Viola Davis incarne la mystérieuse et puissante avocate et professeure Annalise Keating. Elle est en pleine possession de ses moyens, est prête à tout et n’hésite pas à mentir! À la fois respectée et crainte par ses étudiants et ses adversaires. Me Keating a tout pour être détestée, mais on l’adore!

howtogetawaywithmurder

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors, qu’elles soient émotionnellement instables, dures à cuire ou délicieusement éloquentes, les antihéroïnes nous réconfortent avec toutes leurs imperfections. Longue vie à leur audace et à leur capacité de nous surprendre d’un épisode à l’autre!

***

Et vous, qui est votre antihéroïne favorite?