10 pièces de théâtre à ne pas manquer

13 février 2017

Avez-vous pris des résolutions au début de l’année 2017? De mon côté, ç’a été une résolution culturelle: aller voir plus de théâtre. Et puisque l’hiver se fait long, j’ai eu envie de vous partager les pièces de théâtre que je compte aller voir d’ici à ce que les belles journées d’été s’installent sur la métropole. Des reprises de textes connus en passant par des créations, il y en a pour tous les goûts! Voici un échantillon de ce qui sera présenté dans les prochains mois.

YEN

La Licorne – 23 janvier au 18 février

La pièce YEN a connu un grand succès en Angleterre en 2015. La compagnie LAB87, qui nous a présenté la très bonne pièce Tribus, revient en force avec ce texte d’Anna Jordan. Ils ont décidé de raconter l’histoire de deux frères adolescents délaissés par leur mère alcoolique. C’est une rencontre marquante avec une voisine de leur âge qui les sortira un tant soit peu de leur isolement, de leur consommation de pornographie abusive et des jeux vidéo violents. Il faut aussi mentionner que c’est une première au théâtre pour le comédien Théodore Pellerin (30 vies, Med), qui livre une performance éblouissante! YEN est une pièce de théâtre vibrante et humaine, qui vous clouera à votre siège.

Assoiffés 

Théâtre Denise-Pelletier – 8 au 25 février

Wajdi Mouawad est un des plus grands dramaturges de notre époque. Sa pièce Assoiffés est une œuvre onirique où un anthropologue témoigne d’un phénomène incroyable alors qu’on a repêché les corps de deux adolescents, Murdoch et Norvège. Ils ont été enlacés si longtemps qu’ils se sont fondu l’un à l’autre. C’est une histoire sur l’adolescence, les désirs et les rêves délaissés.

assoiffés

Le déclin de l’empire américain 

Espace Go – 28 février au 1er avril

Bien que ce soit la première fois qu’on verra une interprétation du Déclin de l’empire américain sur scène, cette production n’a pas besoin de présentation. Alain Farah et Patrice Dubois ont adapté le scénario de Denys Arcand et c’est avec une belle distribution qu’ils s’inspireront de ce classique du cinéma québécois afin de présenter ce spectacle sur les planches de l’Espace Go. Cependant, ce sont de nouveaux personnages qui seront mis en scène pour mieux dépeindre la réalité du 21e siècle.

Le déclin de l'empire américain

Sylvie aime Maurice 

Théâtre La Licorne – 7 au 25 mars

C’est notre «Gaby Gravel» nationale, la comédienne Florence Longpré, qui a coécrit ce texte avec Nicolas Michon. Sylvie aime Maurice raconte l’histoire d’un amour sincère entre une jeune femme qui souffre du trouble de la personnalité évitante et d’un jeune homme qui est atteint du syndrome d’Asperger. Cette pièce explorera les thèmes de l’acceptation des différences dans notre société et les défis des relations amoureuses. C’est une tout autre facette de Florence Longpré que plusieurs découvriront en allant voir cette pièce de théâtre!

La cloche de verre 

Théâtre Prospéro – 14 mars au 1er avril

La cloche de verre est un roman phare de la littérature féminine américaine. En plein été 1953, une jeune femme de 19 ans, Esther Greenwood, se retrouve à New York après avoir remporté un prix littéraire important. Cependant, c’est surtout de la déception qu’elle expérimentera lors de son séjour. À une époque où les femmes n’étaient pas encore émancipées, on voit dans cette œuvre les désirs étouffés et les dilemmes intérieurs de cette jeune écrivaine. Il sera intéressant d’assister à la relecture théâtrale de ce roman.

la cloche de verre

Caligula 

TNM – 14 mars au 8 avril

Caligula, c’est l’empereur fou, l’homme qui voulait la lune. Un personnage riche de par la folie qui s’empare de lui. L’excellent comédien Benoît McGinnis se glissera dans la peau de ce personnage sous la direction de René Richard Cyr. Dans cette mise en scène, l’action ne se déroulera pas dans une Rome antique, mais plutôt dans un monde qui évoque le nôtre. À travers cette histoire, Albert Camus avait réussi à faire ressortir des enjeux contemporains malgré l’aspect historique de l’œuvre. À ne pas manquer, surtout afin d’assister à de grandes performances de la part de cette imposante distribution.

Caligula

Vol au-dessus d’un nid de coucou

Théâtre du Rideau Vert – 21 mars au 23 avril

Le personnage principal de ce récit, Randle McMurphy, joue la folie pour être envoyé à l’hôpital psychiatrique plutôt qu’au pénitencier. Son plan fonctionne, mais l’institut psychiatrique lui réserve un quotidien moins agréable que ce qu’il avait prévu. Voilà la prémisse de Vol au-dessus d’un nid de coucou. Il n’en faut pas plus pour que le propos attire notre attention. À une époque où de plus en plus de délinquants plaident la non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux, c’est un bon moment pour redécouvrir cette œuvre que vous avez peut-être déjà lu ou vu au cinéma. Fait intéressant: la distribution mettra en vedette des comédiens d’expérience (Julie Le Breton, Mathieu Quesnel) ainsi que des acteurs vivant avec des handicaps. Il est fort à parier que cette adaptation du roman de Ken Kesey sera criante de vérité.

vol au-dessus d'un nid de coucou

Hamlet_director’s cut

La Chapelle – 3 au 14 avril

Vous vous souvenez de Marc Arcand dans Série noire? Et bien, son interprète, Marc Beaupré, est aussi un brillant artiste de théâtre. Dans les dernières années, il nous avait offert les excellents Caligula_remix et Dom Juan_uncensored. Cette fois-ci, c’est l’occasion de voir comment il abordera le classique shakespearien. Selon le processus de création du spectacle, le point de départ dramaturgique de Hamlet_director’s cut se situe au moment dans Hamlet de Shakespeare où le personnage principal met en scène la tragédie de sa famille.

Hamlet_director's cut

Toccate et fugue

Centre du théâtre d’aujourd’hui – 11 avril au 6 mai

Toccate et fugue est la nouvelle création de l’auteur Étienne Lepage (Rouge Gueule). Pour faire le portrait d’une génération à la limite de l’implosion, Étienne Lepage situe son histoire dans un party d’anniversaire qui tournera mal. Ça promet d’être une œuvre provocante et percutante. Très hâte de voir ce texte porté par une talentueuse distribution, celle-ci étant composée de Sophie Cadieux, Larissa Corriveau, Maxime Denommée, Francis Ducharme, Karine Gonthier-Handman et Mickaël Gouin.

toccate et fugue

La fureur de ce que je pense 

Usine C dans le cadre du FTA – 3 au 5 juin 

L’auteure Nelly Arcan est partie trop vite, mais son œuvre reste bien vivante. La fureur de ce que je pensecréée en 2013 à l’Espace Go, sera reprise lors de la prochaine édition du FTA. Dans ce spectacle d’exception, les créatrices se sont inspirées de ses romans Putain, Folle et Burqa de chair. Dans une scénographie où chaque interprète a son espace et son univers, les personnages nous livrent avec sensibilité toute la torture et le tourment de leur existence. Une pièce de théâtre remarquable qu’il ne faut pas manquer… surtout si vous n’aviez pas eu la chance de voir la première mouture.

Et vous, qu’irez-vous voir les planches prochainement?

Katia Landry (34 billets)

Katia est une passionnée d'arts et de culture. Après avoir étudié l'art dramatique au Cégep, elle s'inscrit en Stratégies de production culturelle et médiatique à l'UQÀM. C'est ainsi qu'elle atterrit chez ICI ARTV dans le cadre de son stage de fin d'études. Curieuse de voir tout ce qui se fait au théâtre, en cinéma et en télé, Katia se garde aussi du temps pour explorer toutes les autres formes artistiques. Si seulement les journées pouvaient être plus longues afin de pouvoir écouter, voir, lire et écrire davantage!

Vos commentaires

  1. Pas du tout! Notre blogueuse habite cette ville et comme elle l’explique dans son texte, elle souhaite aller voir plus de théâtre cette année ce qui explique son choix de pièces. N’hésitez pas à nous partager les pièces à ne pas manquer dans votre région! :-)

    Commentaire de ICI ARTV
  2. Il n’y a donc du bon théâtre qu’à Montréal???

    Commentaire de Marc Gourdeau

Laisser un commentaire

(requis)