Les films à surveiller durant la «saison des galas»

19 janvier 2017

Je déclare la saison des galas officiellement ouverte! Dans le monde du cinéma, la saison des galas inclut les très prestigieux  Golden Globes (qui ont eu lieu le 8 janvier dernier), Screen Actors Guild awards (29 janvier), BAFTA (12 février) et les Oscars (26 février). De notre côté de la frontière, la saison des galas s’étire un peu plus longtemps : les Prix Écrans canadiens sont présentés le 12 mars et le Gala Québec Cinéma aura lieu le 4 juin. C’est toujours plaisant de regarder une de ces cérémonies quand on a pu voir la plupart des films en compétition. Et comme le temps passe vite, on a voulu vous proposer quelques titres incontournables à voir d’ici la cérémonie des Oscars ou du Gala Québec Cinéma, puisqu’ils risquent de rafler plusieurs prix!

La La Land – Damien Chazelle

Gros coup de cœur pour bien des gens, La La Land raconte l’histoire d’amour entre une actrice qui enfile les auditions et un pianiste qui souhaite faire honneur à la musique jazz. À travers les échecs et les succès de ces deux beaux personnages, le réalisateur et scénariste Damien Chazelle (qui était derrière le superbe film Whiplash) rend hommage aux comédies musicales hollywoodiennes «à l’ancienne». De Singing in the rain à Funny Face, ce film regorge de références à l’âge d’or du cinéma américain. Il faudrait même le revoir encore et encore afin de bien remarquer chaque clin d’œil cinématographique qui y est fait! La La Land a tout raflé lors de la cérémonie des Golden Globes et il est fort à parier que cette production connaîtra aussi un grand succès aux Oscars!

Moonlight – Barry Jenkins

Moonlight raconte l’histoire du jeune Chiron, en le suivant de sa jeunesse à l’âge adulte. On le voit devenir un jeune homme alors qu’il grandit avec une mère aux prises avec de sérieux problèmes de drogue, qu’il est intimidé et tabassé à l’école et dans les rues de son quartier défavorisé en Floride. Malgré tout, le plus difficile pour lui demeure sa quête d’identité et l’acceptation des sentiments amoureux qu’il ressent. Moonlight est reparti avec le prix du «meilleur film – dramatique» lors des Golden Globes. Il est donc un candidat sérieux pour remporter l’Oscar du meilleur film. On le garde aussi à l’œil pour les catégories interprétation, scénario et réalisation.

Manchester by the sea – Kenneth Lonergan

Manchester by the sea est un film d’une immense sensibilité. Et vous aurez été avertis: impossible de ne pas fondre en larmes devant le drame humain qui y est présenté! Dans ce long-métrage, Casey Affleck interprète Lee, un homme menant une vie triste et solitaire, qui retourne vivre dans sa ville natale après la mort de son frère. Il devient le tuteur de son neveu, un adolescent de 16 ans. Le scénario est balancé par de petites touches d’humour, de solitude, mais aussi empreint de solidarité maladroite. Casey Affleck a gagné le Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique et pourrait l’emporter à nouveau lors de la 89e cérémonie des Oscars. Manchester by the sea est définitivement un féroce compétiteur dans les plus importantes catégories des prochains galas.

Jackie – Pablo Larraín

À la sortie de la projection, une pensée s’imposait : Natalie Portman est au sommet de son art. Son interprétation de l’ancienne première dame, Jacqueline Kennedy, au moment de l’assassinat de son mari, le président John F. Kennedy, est à couper le souffle. En plus d’y ressembler physiquement, elle maîtrise à s’y méprendre le timbre vocal de cette célèbre femme. La majorité des nominations pour ce film sont d’ailleurs dans la catégorie «meilleure actrice». À elle seule, Natalie Portman nous donne une excellente raison d’aller voir Jackie en salle. L’actrice obtiendra-t-elle son deuxième Oscar lors de la cérémonie du 26 février ? Fort possible!

Fences – Denzel Washington

Le scénario de Fences est adapté de la pièce de théâtre d’August Wilson, déjà primé aux Tony Awards et par un prix Pulitzer. Avec cet historique de récompenses, on se doute que Fences sera un des titres à surveiller dans la catégorie «meilleur scénario – adaptation». Il faut aussi mentionner que les performances de Viola Davis et Denzel Washington sont particulièrement touchantes. Dans cette histoire, ils se glissent dans la peau d’un couple d’Afro-Américains vivant humblement à Pittsburgh durant les années 50. Le personnage de Denzel Washington est amer de n’avoir pu entreprendre une carrière sportive alors était jeune, et que les Afro-Américains n’étaient pas acceptés dans les ligues nationales. Le film se déroule alors que ce père de famille démontre une certaine difficulté à accepter que son fils puisse peut-être réaliser le rêve qu’il n’a jamais pu accomplir. Viola Davis a déjà dans son sac la statuette du Golden Globe pour la meilleure performance féminine dans un rôle de soutien dramatique.

Arrival – Denis Villeneuve

Évidemment, dans la province, on a les yeux rivés vers Arrivalle dernier film du réalisateur québécois Denis Villeneuve. Suite à une invasion extraterrestre, une équipe d’experts doit établir un contact avec ces créatures inconnues. Malgré la science-fiction, c’est le film d’extraterrestre le plus humain qui soit! La réalisation est impeccable et est d’ailleurs en lice dans la catégorie «meilleure réalisation» aux BAFTA (British Academy of Film and Television Arts) ainsi que dans huit autres catégories. On souhaite bonne chance à Denis Villeneuve et à toute son équipe!

Elle – Paul Verhoeven

Elle est un film français qui a su faire sa marque à l’extérieur de l’Hexagone. La performance d’Isabelle Huppert y est époustouflante. Elle y interprète une femme d’affaires ayant pour mission de retrouver l’homme qui l’a attaquée et violée afin de se venger. Même si la prémisse est violente et sombre, ça reste tout de même un thriller à ne pas manquer. Lors de la cérémonie des Golden Globes, Elle a récolté les prix «meilleur film dans une langue étrangère» et «meilleure interprétation féminine dans un rôle dramatique». Cependant, il faut savoir que le long-métrage français n’est plus dans la course pour l’Oscar du meilleur film dans une langue étrangère puisqu’il a été écarté de la courte liste de présélection.

Juste la fin du monde – Xavier Dolan

Au moment d’écrire ces lignes, les nominations pour la cérémonie des Oscars n’ont pas encore été annoncées. Mais ce qu’on sait, c’est que Juste la fin du monde est parmi les neuf films qui sont toujours dans la course pour l’Oscar du meilleur film dans une langue étrangère. Après que le réalisateur Xavier Dolan ait accepté le Grand Prix à Cannes l’été dernier, on a beaucoup d’espoir pour son dernier film! De plus, du côté des récompenses canadiennes, Juste la fin du monde a récolté neuf nominations aux Prix Écrans canadiens. On peut présager qu’il sera aussi bien présent lors du prochain Gala Québec Cinéma. Alors si ce n’est pas déjà fait, il faut absolument voir ce drame familial réalisé de mains de maître par Dolan.

Pays – Chloé Robichaud

Avec son deuxième long-métrage Pays, la réalisatrice Chloé Robichaud braque sa caméra sur ses femmes qui font de la politique. On y suit trois politiciennes qui participent aux négociations afin de s’entendre sur l’exploitation minière sur l’île de Besco située dans un petit pays fictif. Les trois actrices principales, Nathalie Doummar, Emily VanCamp et Macha Grenon, livrent de magnifiques performances d’interprétation. La jeune comédienne Nathalie Doummar est d’ailleurs nommée dans la catégorie «meilleure interprétation féminine dans un premier rôle» aux Prix Écrans. C’est un film à voir, surtout depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis. La cinéaste admet elle-même que son film a pris une tout autre signification depuis cet événement.

Nelly – Anne Émond

Le film Nelly, librement inspiré de l’oeuvre et de la vie de l’auteure Nelly Arcan, vient tout juste d’arriver en salles. Ce film, réalisé par Anne Émond, présente les différentes facettes et personnalités de Nelly: l’écrivaine, l’amoureuse, la putain et la star. Nelly a déjà été présenté dans plusieurs festivals à travers le monde, à commencer par le Festival international du film de Toronto. Il ne serait pas surprenant de voir ce film obtenir plusieurs nominations lors du gala Québec Cinéma dans quelques mois. Un long-métrage à surveiller!

Selon vous, quel film de l’année 2016 mérite le titre du meilleur film ?

Katia Landry (30 billets)

Katia est une passionnée d'arts et de culture. Après avoir étudié l'art dramatique au Cégep, elle s'inscrit en Stratégies de production culturelle et médiatique à l'UQÀM. C'est ainsi qu'elle atterrit chez ICI ARTV dans le cadre de son stage de fin d'études. Curieuse de voir tout ce qui se fait au théâtre, en cinéma et en télé, Katia se garde aussi du temps pour explorer toutes les autres formes artistiques. Si seulement les journées pouvaient être plus longues afin de pouvoir écouter, voir, lire et écrire davantage!

Laisser un commentaire

(requis)