Harry Potter et son univers plus que magique

13 octobre 2016

Tout le monde connait Harry Potter. Ce jeune sorcier au destin extraordinaire a fait le tour de la planète. Certains sont de fidèles lecteurs de la série de l’auteure J.K. Rowling d’autres ont suivi les aventures d’Harry Potter sur le grand écran, mais, une chose est sûre:  ce qui n’était qu’à la base qu’un roman jeunesse est devenu le plus gros phénomène littéraire de sa génération. Maintenant, petits et grands sont fans de l’univers d’Harry Potter, et ce, aux quatre coins du monde.

Mais le moins qu’on puisse dire, c’est que l’univers créé par J.K. Rowling ne se résume plus qu’à une série de 7 tomes. Le monde qu’elle a imaginé a littéralement explosé afin de satisfaire l’appétit insatiable de ses fans. Laissez-moi résumer cela. Harry Potter, c’est:

  • Une série de 7 tomes écrits entre 1997 et 2007.
  • Une série de 8 films parus entre 2001 et 2011.
  • Les livres d’Harry Potter sont traduits en 77 langues.
  • La publication de 3 livres qui abordent des thèmes présents dans l’univers d’Harry : Les Animaux Fantastiques (2001), Le Quidditch à travers les âges (2001) et Les Contes de Beedle Le Barde (2008).
  • Pottermore, un site web alimenté principalement par J.K. Rowling, en association avec Sony, afin que les lecteurs puissent en apprendre davantage sur le monde d’Harry Potter et découvrir de nouveaux contenus de l’auteure concernant les personnages, les lieux et les objets des histoires très prisées. (Vous pouvez d’ailleurs faire les tests afin de connaitre à quelle maison de Poudlard vous appartenez, quel est votre Patronus et quelle baguette vous a choisi).
  • Tout cela sans compter les produits dérivés et les parcs d’attractions…

pottermore

Et comme si tout cela n’était pas déjà énorme, l’année 2016 s’est révélée être une année extraordinaire pour les fans, car:

  • J.K. Rowling a développé le scénario d’une pièce de théâtre, Harry Potter and the cursed child, qui s’avère être le 8e volet de l’histoire du garçon à la cicatrice en forme d’éclair. La pièce est présentée en exclusivité à Londres depuis cet été.
  • Le texte de cette pièce de théâtre est paru en livre cet été, mais la version française, Harry Potter et l’enfant maudit, atterrit en magasin le 14 octobre.

Harry Potter et l'enfant maudit

  • En septembre, J.K. Rowling a fait paraître trois e-books qui en dévoilent un peu plus sur l’univers magique qu’elle a créé, sans mettre en scène Harry Potter: Hogwarts: An Incomplete and Unreliable Guide, Short Stories from Hogwarts of Power, Politics and Pesky Poltergeists et Short Stories from Hogwarts of Heroism, Hardship and Dangerous Hobbies. 
  • En novembre 2016, nous pourrons voir le film Fantastic Beasts and Where to Find Them. Dans les romans d’Harry Potter, les élèves de Poudlard doivent lire le livre Les animaux fantastiques. Comme expliqué plus tôt dans ce billet, J.K. Rowling a réellement publié le guide académique qu’Harry devait lire en classe. Le film, quant à lui, est l’histoire de l’auteur derrière ce manuel scolaire. Donc pas d’Harry, Ron ou Hermione, mais on a tout de même hâte de découvrir cette nouvelle aventure dans le monde de la sorcellerie!

Si ce n’est pas déjà assez impressionnant, il faut savoir que ces romans ont eu un réel impact sur les lecteurs. Et, selon moi, c’est la véritable magie de ces romans. Des études ont été faites sur le sujet et les résultats sont très intéressants.

Une étude intitulée «La plus grande magie d’Harry Potter: réduire les préjugés», publiée dans le Journal of Applied Social Psychology, explique qu’à la suite de trois expérimentations, les lecteurs s’identifiant au personnage principal seraient plus tolérants envers les minorités. D’abord, les élèves d’une classe italienne ont été divisés en deux groupes. Un groupe a lu des extraits d’Harry Potter en rapport avec les discriminations présentes dans le récit. (On peut penser aux elfes de maison, aux géants ou encore aux Sang-de-Bourbe avec qui Harry Potter est ami.) L’autre groupe n’a pas lu ces extraits. Et bien, les élèves qui s’identifient à Harry dans le premier groupe se sont ensuite montrés plus tolérants envers les immigrés.

Par la suite, les chercheurs ont sondé 117 lycéens italiens afin de leur poser 2 questions: Combien de livres de la série Harry Potter avez-vous lus? Vous identifiez-vous plus à Harry ou à Voldemort? Dans une deuxième étape qui n’était pas liée aux romans, on leur a demandé d’expliquer ce qu’ils pensaient de l’homosexualité. Les élèves qui avaient lu plusieurs livres de la série et qui s’identifiaient davantage au jeune sorcier ont démontré une attitude nettement plus positive envers les homosexuels.

Finalement, en sondant des étudiants universitaires anglais, on a découvert qu’il y avait bel et bien une corrélation entre la lecture des romans de J.K. Rowling et une attitude positive envers les réfugiés chez les lecteurs qui rejettent le personnage de Voldemort.

Plus récemment, une étude publiée dans le journal PS: Political Science and Politics nous a récemment appris que les lecteurs de la série Harry Potter sont plus enclins à désapprouver le candidat républicain à la présidence américaine, Donald Trump.  En ces temps sombres pour la politique américaine, on ne peut qu’espérer que les lecteurs d’Harry Potter iront voter…

Bref, les valeurs de respect et de tolérance qui sont communiquées par Harry Potter et ses adjuvants ont influencé une génération au grand complet. Il faut cependant prendre en compte que plusieurs autres facteurs sont aussi en cause: les parents, l’éducation, l’environnement, le milieu social, etc. Malgré tout, ces observations viennent soutenir d’autres études qui auraient démontré que la lecture de fictions littéraires pouvait réduire le raciste et améliorer l’intelligence émotionnelle. Des chercheurs ont aussi observé qu’en lisant des passages à contenu émotif dans les livres d’Harry Potter, nous activions davantage la portion affective d’empathie dans notre cerveau.

Il n’est donc pas faux de penser que la lecture peut changer le monde. C’est fantastique de découvrir que les personnages des romans d’Harry Potter ont fait beaucoup plus que développer le goût de lire chez des milliers de personnes. Si ces livres peuvent inculquer davantage de respect, de tolérance et d’empathie dans notre société, ne boudons pas notre plaisir et continuons de faire découvrir cet univers à ceux qui n’y sont pas initiés. Après tout, on n’a qu’à lire cette citation d’Albus Dumbledore, directeur de l’école Poudlard, pour comprendre toute la puissance des mots de J.K. Rowling:

«Les différences de langage et de culture ne sont rien si nous partageons les mêmes objectifs et si nous restons ouverts les uns aux autres.» (Harry Potter et la Coupe de Feu) #Dumbledore4President 

Albus Dumbledore gif

Avez-vous lu Harry Potter and the cursed child? Qu’en avez-vous pensez (sans nous dévoiler l’histoire)?

Katia Landry (34 billets)

Katia est une passionnée d'arts et de culture. Après avoir étudié l'art dramatique au Cégep, elle s'inscrit en Stratégies de production culturelle et médiatique à l'UQÀM. C'est ainsi qu'elle atterrit chez ICI ARTV dans le cadre de son stage de fin d'études. Curieuse de voir tout ce qui se fait au théâtre, en cinéma et en télé, Katia se garde aussi du temps pour explorer toutes les autres formes artistiques. Si seulement les journées pouvaient être plus longues afin de pouvoir écouter, voir, lire et écrire davantage!

Laisser un commentaire

(requis)