Homosexualité et littérature : quelques personnages marquants

17 mai 2016

Le 17 mai a lieu la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie. Même en 2016, il y a encore beaucoup de chemin à faire, et une journée pour souligner et encourager l’acceptation et l’inclusion des diverses orientations sexuelles et identités de genre demeure nécessaire. Pour vaincre les préjugés, je crois qu’on doit laisser plus de place à la diversité. Plus on parle des différentes réalités, plus elles font partie de notre quotidien et plus il devient évident que chacun devrait pouvoir aimer qui bon lui semble. Il est aussi important de faire de la place aux préoccupations de la communauté LGBT dans les arts. Après vous avoir présenté des films l’an passé, voici quelques personnages de la littérature et de la dramaturgie qui ont des relations homosexuelles.

L’oeuvre de Michel Tremblay

Il est évident que l’univers de Michel Tremblay doit trôner dans cette liste. Ce prolifique auteur a une multitude de titres qui traitent d’homosexualité. Dans cet univers, on pense tout de suite aux personnages d’Hosanna ou d’Édouard (Les Chroniques du Plateau-Mont-Royal) qui cherchent à accepter leur homosexualité dans un Québec en plein changement. Les oeuvres La maison suspendue et Fragments de mensonges inutiles peignent aussi un portrait très intéressant et touchant de ce sujet. Dans Fragments de mensonges inutiles, Michel Tremblay démontre qu’il y a encore une grande différence entre tolérance et acceptation.

Fragments de mensonges inutiles

Crédit: Leméac

En finir avec Eddy Bellegueule d’Édouard Louis

Ce premier roman d’Édouard Louis a été un véritable phénomène littéraire à sa sortie en 2014. L’écriture est magnifique et l’histoire est le reflet d’un témoignage puissant. En plus d’aborder le thème de l’éveil de la sexualité, ce roman évoque aussi les violences de l’homophobie à notre époque.

En finir avec Eddy Bellegueule

Crédit: Seuil

À cause des garçons de Samuel Larochelle

À cause des garçons est une fiction inspirée de la vie de son auteur, Samuel Larochelle. C’est l’histoire d’Émile, 19 ans, qui quitte sa région natale pour s’installer à Montréal. Il assume complètement son homosexualité, mais il cherche tout de même la perle rare, quelqu’un avec qui partager sa vie. Ce récit teinté d’humour et d’une belle sensibilité est le théâtre des premières expériences de vie et d’une quête amoureuse. L’auteur a publié la suite des aventures d’Émile, Parce que tout me ramène à toi, à l’automne dernier.

À cause des garçons

Crédit: Éditions Druide

Le Bleu est une couleur chaude, de Julie Maroh

Ce roman graphique, adapté au cinéma en 2013 par Abdellatif Kechich, raconte les premiers émois amoureux d’une jeune fille, Clémentine, alors qu’elle réalise qu’elle est attirée par les femmes et plus particulièrement par Emma, une mystérieuse jeune femme aux cheveux bleus et au charisme ensorcelant. Premier amour, premières expériences charnelles, premiers orages, premières déceptions, premières trahisons, la bande dessinée fait l’émouvante autopsie de la relation passionnelle entre Emma et Clémentine.

bleu

 

Les feluettes de Michel Marc Bouchard

Les feluettes est une des pièces les plus connues de Michel Marc Bouchard. C’est l’amour impossible de deux jeunes collégiens raconté à un évêque par les détenus d’une prison. Les prisonniers racontent les événements qui ont mené à l’emprisonnement de Simon, un des étudiants en question. Dans ce récit, le personnage de Simon a beau être dans une prison, on comprend aussi qu’il y a une prison dans son esprit à cause de l’homophobie de sa communauté. Cette oeuvre sera adaptée pour la première fois à l’opéra, les 21, 24, 26 et 28 mai, à l’Opéra de Montréal dans une mise en scène de Serge Denoncourt. Une création à ne pas manquer !

Les feluettes

Crédit: Leméac

Christine, la reine-garçon de Michel Marc Bouchard

Voici un autre exemple de l’immense talent d’auteur de Michel Marc Bouchard. Sa pièce Christine, la reine-garçon met en lumière une reine qui aimait les femmes. Le dramaturge y dépeint une femme forte, mais complètement tiraillée entre son désir d’être chef d’État et son amour pour une femme. Un personnage féminin captivant et complexe.

Christine, la reine-garçon

Crédit : Leméac

La chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams

L’auteur américain Tennessee Williams a témoigné dans presque toutes ses oeuvres de la complexité de la sexualité humaine. Son écriture remonte à une époque où l’homosexualité n’était pas très bien vue, surtout dans le sud des États-Unis. Avec le personnage de Brick dans La chatte sur un toit brûlant, on comprend que se mentir à soi-même en ce qui a trait à notre sexualité, ça ne peut que nous détruire à petit feu.

La chatte sur un toit brulant

Bonus: Albus Dumbledore

Il n’y a aucune allusion à la sexualité de ce grand sorcier dans les livres de J.K. Rowling. En effet, la sexualité n’est pas au coeur de la série Harry Potter. Cependant, il y a quelques années, la célèbre auteure a dévoilé à ses fans qu’Albus Dumbledore était homosexuel. Comme ces romans sont à la base de la quête identitaire des personnages principaux et que la majorité des fidèles lecteurs ont construit leur identité en même temps que l’auteure a construit son histoire, je trouve que ce choix est admirable. J.K. Rowling a décidé de donner un modèle exemplaire à la communauté gaie et lesbienne à travers le monde. J’ai voulu inclure Dumbledore à cette petite liste, car j’ai tout simplement adoré comment  J.K. Rowling a défendu cette déclaration. Quand les fans lui ont dit qu’Albus Dumbledore n’avait pas l’air d’être homosexuel, elle a répondu que c’était peut-être à cause qu’il avait sûrement l’air … d’un être humain. Bravo! Pour bel exemple pour la jeunesse d’aujourd’hui et de demain.

Dumbledore

J’espère qu’avec ces lectures, plus de gens comprendront qu’en acceptant les autres, et en s’acceptant soi-même, on s’évite beaucoup de tristesse, de malheur et de violence. Chacun des personnages de ces oeuvres ne cherche qu’une seule chose : être aimé. Et pour quiconque, je crois que c’est la plus respectable des quêtes, qu’elle soit dans un univers littéraire ou dans la réalité.

Quels personnages littéraires ou théâtraux ajouteriez-vous à cette liste?

Katia Landry (34 billets)

Katia est une passionnée d'arts et de culture. Après avoir étudié l'art dramatique au Cégep, elle s'inscrit en Stratégies de production culturelle et médiatique à l'UQÀM. C'est ainsi qu'elle atterrit chez ICI ARTV dans le cadre de son stage de fin d'études. Curieuse de voir tout ce qui se fait au théâtre, en cinéma et en télé, Katia se garde aussi du temps pour explorer toutes les autres formes artistiques. Si seulement les journées pouvaient être plus longues afin de pouvoir écouter, voir, lire et écrire davantage!

Laisser un commentaire

(requis)