C’est la fête des Rois. De tous les rois.

6 janvier 2016

Peut-être qu’en vous levant ce matin, vous vous êtes écrié : «Chouette! C’est la fête des Rois aujourd’hui!». Peut-être pas, mais sait-on jamais? L’Épiphanie, sachez-le, est une fête chrétienne qui a lieu traditionnellement le sixième jour du premier mois de l’année (également connu sous le nom de «6 janvier») et qui célèbre la manifestation du Christ dans le monde. On la désigne plus fréquemment sous le nom de «fête des Rois».

Personnellement, je pensais que c’était juste la journée mondiale de la galette des rois – un sublime et ludique dessert-  et une bonne raison de parler de royauté. Bref, pour l’occasion, voici les souverains culturels préférés de l’équipe du blogue d’ICI ARTV.

Le Roi Lion

Soyons francs, tout commence avec Simba. Il nous a appris la joie de vivre et la franche camaraderie, mais le deuil aussi. Le roi de la jungle… et de l’enfance de certains! [NDLR : la rédactrice du texte est née dans les années 1990. Pour vous, tout ne commence peut-être pas avec Simba, mais pour elle, oui. ]

Les Rois Maudits – Maurice Druon

Qui n’a pas été marqué par la lecture de cette série historique pleine de rebondissements? Certains, forcés de la lire au secondaire, ont trouvé leur expérience aussi douloureuse que la mort d’Edward II. D’autres, véritables amateurs de la chevalerie, se sont laissé prendre au jeu et ont enfilé les sept tomes en moins de temps qu’il ne le faut pour crier «Louis Le Hutin!».

Les rois de la main – Les Appendices

Guy et René sont nos nouveaux meilleurs amis depuis l’année dernière. On les voit dans notre soupe et on ne peut s’empêcher de les imiter à la moindre occasion. Ils sont à croquer!

Les rois de la musique

Il y a d’abord eu Elvis Presley, le roi du rock’n roll, dont les déhanchements suscitaient des pulsions pas très très chrétiennes. Puis est venu le roi incontesté de la pop, Michael Jackson, qui savait marcher à l’envers. Il ne faudrait pas oublier ze roi québécois, notre fameux Elvis Gratton. Think big ‘sti!

Five kings – L’histoire de notre chute

Dans un tout autre ordre d’idée, il y a eu cette pièce de théâtre imaginée par Olivier Kemeid (d’après Shakespeare) et mise en scène de Frédéric Dubois au Théâtre ESPACE GO en 2015. Une oeuvre magistrale offrant un spectacle ambitieux cinq heures durant. C’était d’ailleurs dans nos coups de coeur de l’année.

King Joffrey – Game of Thrones

Rarement un roi avait-il été aussi haï… à la télévision en tout cas! On ne voudrait pas mêler le réel à tout ça et démarrer une chicane de comparaison entre la grande cruauté du roi Henri VIII et celle de Clovis Ier.

Le petit Roi – Jean-Pierre Ferland

Dans nos âmes et dedans nos têtes, cette chanson à sa place dans notre liste royale. Eh! boule de gomme, serais-tu devenu un homme? 

Le roi de la patate

La culture, c’est aussi la bonne gastronomie. On ne sait pas trop comment fonctionne le système de couronnement dans le domaine de la malbouffe, mais c’est une tendance assez forte un peu partout en province. Salut à tous les rois de la patate, du sous-marin et de la pizza!

Stephen King

Après tout, c’est le roi du roman d’épouvante. (Même son nom de famille est d’accord.)

Roy Dupuis

Même si on prononce son prénom «Roille», reste que ce bellâtre bien connu pour son interprétation du sulfureux Ovila Pronovost est certainement le plus beau souverain québécois.

RoyDupuis-4

Qui est votre roi culturel préféré?

Alex Beausoleil (47 billets)

Passionnée de culture, Alex croit, tout comme Dostoïevski, que c’est l’art qui sauvera le monde. C’est pourquoi elle prend plaisir à enchaîner les séries télévisées les unes après les autres, visionner les nouveautés cinématographiques, gaver ses oreilles de délicate musique, voyager avec la littérature et pitonner sur sa manette de Xbox pour se divertir. Elle est responsable de la production de contenu web et des médias sociaux d'ICI ARTV.

Laisser un commentaire

(requis)