10 documentaires qui nous ont fascinés cette année

20 décembre 2015

Le cinéma, ce n’est pas que du divertissement. Voici quelques documentaires qui nous ont instruits, émus ou fascinés en 2015. Pour découvrir tous nos coups de coeur culturels, c’est ici!

Montage of Heck de Brett Morgen

À partir de vidéos et d’enregistrements inédits, ce film produit et diffusé par HBO jette une nouvelle lumière sur la vie du chanteur de Nirvana. Son enfance, ses méthodes créatives, sa relation mouvementée avec Courtney Love, les premiers moments de leur fille Frances Bean, c’est toute son intimité qui est passée au crible, et plusieurs de ses proches livrent un témoignage. Le film a d’ailleurs soulevé des critiques et des questionnements : à quel point a-t-on le droit de publier les archives qu’un artiste décédé avait volontairement gardées secrètes? Néanmoins, malgré ce débat éthique qui a tout à fait lieu d’être, Montage of Heck vaut largement le détour. La trame sonore réjouira les fans de Nirvana, les animations qui sont faites à partir des cahiers de notes et de dessin du chanteur sont très intéressantes et, de façon générale, on ne peut s’empêcher d’être une fois de plus hypnotisé par le charisme et le talent du jeune artiste parti trop tôt.

After Circus de Viveka Melki 

Présenté dans le cadre des RIDM en novembre, ce film se penche sur la vie d’artistes du cirque vieillissants ou retraités, qui vivent dans la petite ville de Sarasota en Floride. Avant la projection, la réalisatrice, venue présenter son oeuvre, a déclaré «Je fais des films au sujet de mes obsessions.» Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi ce sujet l’a fascinée à ce point. À la fois touchant et drôle, le documentaire nous entraîne à la rencontre d’une fascinante galerie de personnages, qui ont tous la bohème dans le sang et des souvenirs plein la tête. La réalisatrice les montre avec respect, humanité et authenticité, dans les moments heureux ou plus difficiles, et on ressort de ce film avec des étoiles dans les yeux, mais aussi quelques larmes.

After_Circus_2

Le trou dans ma tête de David Boisclair et Éric Savail

Présenté en avril sur les ondes de Canal Vie, ce documentaire a été réalisé pendant les dernières années de vie du comédien Benoît Cliche, décédé au tout début de l’année d’un cancer du cerveau. Celui dont le talent s’est principalement exprimé sur les planches des théâtres avait gagné en notoriété et touché les gens en participant à une émission spéciale d’«En audition avec Simon». En faisant ce film, David Boisclair et Eric Salvail ont voulu aider le comédien à réaliser quelques-uns de ses souhaits les plus chers, avant de quitter la scène définitivement. Le film, bien sûr très émouvant, est un pied de nez à la maladie et un hommage au talent de l’artiste.

Amy de Asif Kapadia

Quand on pense à Amy Winehouse, on se rappelle souvent les tabloïds, les photos humiliantes, les histoires de défonce. Pourtant, la diva britannique était avant tout une artiste de génie, avec une sensibilité hors du commun, pour qui le succès et l’attention médiatique sont éventuellement devenus impossibles à gérer. On a l’impression que ce film corrige une injustice, en rappelant qui était vraiment Amy Winehouse, au-delà du narratif de sa déchéance.

India’s Daughter de Leslee Udwin

Diffusé sur CBC, India’s Daughter revient sur un crime sordide et fortement médiatisé, commis en Inde en 2012 : une jeune étudiante en médecine, victime d’un viol collectif dans un autobus, avait fini par succomber à ses blessures. Le crime avait soulevé la colère et la révolte dans le pays et partout à travers le monde, devenant vite le symbole d’une société malade, encore beaucoup sous le joug de lois tacites rétrogrades et dangereuses. Le film va notamment à la rencontre d’un des violeurs et de ses avocats, qui tiennent des propos horriblement misogynes sans sourciller le moins du monde. Ça fait mal à voir, mais ça nous ouvre les yeux sur une réalité qui est encore bien vivante dans ce pays.

D’où je viens de Claude Demers

Si ce film avait été à l’origine présenté aux RIDM 2014, c’est en 2015 qu’il a été diffusé plus largement, à l’Excentris puis en location sur le site de l’ONF. Le réalisateur retourne dans le quartier de son enfance, Verdun. Il dresse un portrait impressionniste et sans jugement de ce quartier qui demeure unique en son genre dans le paysage montréalais, ainsi que des gens qui l’habitent aujourd’hui.

Human de Yann Arthus Bertrand

Le cinéaste est allé à la rencontre de femmes et d’hommes de tous les horizons, partout à travers le monde, et leur a posé les mêmes questions universelles sur la vie, la liberté, l’amour, etc. Les gens en viennent à s’ouvrir à lui, racontent des pans de leur vie. Disponible en ligne, ce film fascinant pose un magnifique regard sur l’humanité et, en cela, porte très bien son titre.

Bienvenue à F.L. de Geneviève Dulude

Présenté au TIFF, puis dans le cadre des RIDM, Bienvenue à F.L pose un regard rafraîchissant sur l’adolescence, à travers des jeunes qui fréquentent l’école secondaire Fernand-Lefebvre, à Sorel (où la réalisatrice elle-même a gradué il y a quelques années). Le film donne la parole aux jeunes, qui s’expriment directement à la caméra sur différents enjeux et font preuve d’une maturité souvent surprenante. Au-delà du contenu, touchant, nuancé, intéressant et parfois drôle, la réalisation est magnifique et dénote un souci évident de l’esthétique.

Hot Girls Wanted de Jill Bauer and Ronna Gradus

Le film, qui a beaucoup fait jaser à Sundance et est maintenant disponible sur Netflix, dresse un portrait de l’industrie de la pornographie en Floride, une industrie fortement déréglementée, où les carrières des actrices durent souvent quelques mois à peine, tant la quête de nouveaux visages prime sur tout le reste.

The True Cost de Andrew Morgan

Les adeptes des H&M, Zara et autres Forever 21 de ce monde, toujours à la recherche des plus bas prix sur des morceaux qui, tendance aujourd’hui, ne le seront plus demain, risquent de recevoir un coup en visionnant ce film, qui perce à jour les rouages de l’industrie de la fast fashion, largement basée sur l’exploitation et les inégalités. Une réalité omniprésente, sur le dos de laquelle les entreprises engrangent des millions de dollars et qu’on ose rarement regarder en face, parce qu’il est souvent plus facile d’être hypocrite que de freiner sa consommation.

Les choix de cette liste sont ceux de Alex, Alexandra, Alexandre, Éloïse, Émilie, Jeanne et Katia.

Pour en savoir plus sur la démarche entourant le choix de nos coups de coeurs culturels, on vous l’explique ici.

QUEL DOCUMENTAIRE MARQUANT AVEZ-VOUS VISIONNÉ CETTE ANNÉE?

ICI ARTV (250 billets)

L'équipe éditoriale d'ARTV rédige des billets liés à la programmation de la chaîne, mais également des billets à plusieurs mains, sur différents sujets.

Vos commentaires

  1. Excellente série LE CLAN chapeau et merci.

    Commentaire de Claude
  2. Bonjour,
    Aucune diffusion n’est prévue, pour le moment du moins. Il s’agit des coups de coeur de l’équipe et ils ne sont pas nécessairement liés à la programmation de la chaîne. Bonne journée!

    Commentaire de ICI ARTV
  3. Bonjour, est-ce que le documentaire Amy Winehouse sera à l’Antenne d’ARTV et si oui, quel journée et heure, svp?

    Commentaire de Josée Blais
  4. J’ai adoré voir « What happened Miss Simone » qui raconte la vie de la chanteuse de jazz Nina Simone. Il est sur Netflix, très intéressant de connaître la vie de celle qui rayonne par cette magnifique chanson rythmée « Love me or leave me »

    Commentaire de Chivis
  5. C’est dommage que vous n’ayez pas retenu l’excellent documentaire « Heureux Naufrage » du cinéaste Guillaume Tremblay d’Ovizion! Rares sont les documentaires qui ont eu un tel impact dans toute la francophonie. L’émission Second Regard a eu le mérite de nous offrir deux émissions sur leurs auteurs puis sur le documentaire lui-même! Bravo à toute l’équipe!

    Commentaire de Richard Toupin
  6. « Elle pis son char », de Loïc Darses, est un documentaire puissant et percutant. Courrez le voir si vous en avez l’occasion!

    Commentaire de Louis Dandonneau

Laisser un commentaire

(requis)