10 films américains qui ont fait 2015

6 décembre 2015

«Ils l’ont tu l’affaire, les Amaricains» ; la phrase est encore de mise en 2015, en ce qui a trait au cinéma du moins.

Voici 10 coups de coeur cinématographiques en provenance de chez nos voisins du Sud (parfois en coproduction avec d’autres pays), qui nous ont comblés au cours des 12 derniers mois.

Pour connaître nos autres coups de coeur culturels de l’année, c’est par ici.

The Imitation Game de Morten Tyldum

L’année 2015 a connu un excellent départ avec la transposition à l’écran de la vie du mathématicien Alan Turing, reconnu pour avoir décrypté le langage codé des nazis durant la Seconde Guerre mondiale. La brillante interprétation de Benedict Cumberbatch a d’ailleurs renversé plusieurs cinéphiles!

Inside out de Pete Docter et Ronnie Del Carmen

Inside Out (Sens dessus dessous en version française) est, à notre humble avis, le meilleur film de Pixar depuis plusieurs années. L’action se déroule dans le cerveau de la petite Riley, qui doit composer avec toutes sortes d’émotions alors qu’elle vient d’emménager dans une nouvelle ville. Un film d’une intelligence extraordinaire qui plaira aux petits comme aux grands!

Mad Max : Fury Road de George Miller

Soyons francs, les remakes au cinéma ne sont pas toujours garants de qualité. Mad Max nous pris par surprise et tenu au bout de notre siège du début à la fin. Un loup solitaire se voit contraint de collaborer avec une jeune femme déterminée à s’évader et se libérer d’un dictateur hégémonique. Un film de chars prônant le féminisme? On aime!

Trainwreck de Judd Apatow

L’année 2015 aura été très riche pour l’humoriste et comédienne américaine Amy Schumer. On l’a vue partout! Dans ce film, elle prête ses traits à une journaliste qui profite au maximum de son célibat, puisque son père lui a fait répéter à maintes reprises que la monogamie n’était pas une situation réaliste.  Bref, une comédie drôle, pas très complexe, mais HILARANTE.

The diary of a teenage girl de Marielle Heller

Basé sur un roman graphique de Phobe Gloeckner, ce superbe long-métrage aborde de façon fort originale et habile les thèmes de l’expérimentation, de la découverte de soi et de la sexualité. Loin des lieux communs et de la moralisation, le film raconte l’histoire de Minnie, une adolescente à la fois délurée, mal dans sa peau et un peu naïve par moments, qui fait ses premières expériences dans le San Francisco des années 1970. C’est très rafraîchissant de voir un film qui aborde les enjeux propres à l’adolescence de manière réaliste, sans juger, et qui accepte que la vie, ce n’est pas tout noir ou tout blanc!

Whiplash de Damien Chazelle

Quand on pratique une forme d’art à un haut niveau, la pression peut devenir très malsaine. Whiplash dépeint avec brio la manipulation et l’humiliation que fait vivre un professeur tyrannique à son jeune étudiant. Un film qui brasse.

A Girl Walks Home Alone At Night de Ana Lily Amirpour (États-Unis)

Ce film tourné en persan et réalisé par une jeune réalisatrice d’origine iranienne est un étrange ovni dans le paysage cinématographique de 2015. Le long métrage en noir et blanc met en scène un vampire solitaire qui traque les habitants d’une ville iranienne imaginaire des plus glauques.

The Martian de Ridley Scott

Ce film raconte l’histoire d’un astronaute captif sur Mars pendant 600 jours. Coup de chance, il est botaniste et réussit à faire pousser des patates pour survivre. Un véritable Cast Away, de l’espace, approuvé par les experts de la NASA. On a aimé l’humour et le respect du ton de l’oeuvre originale, soit le roman d’Andy Weir publié en 2011.

Selma de Ava DuVernay

Ce drame historique relate l’ardent combat du pasteur Martin Luther King pour le droit de vote à tous les citoyens et plus précisément sur les Marches de Selma à Montgomery, manifestations pacifiques qui eurent lieu en 1965 et furent lourdement réprimées par les forces de l’ordre. Un film d’une grande puissance, porté par des performances d’acteurs impressionnantes.

Me and Earl and the Dying girl d’Alfonso Gomez-Rejon

Ce film primé au Festival Sundance, s’il raconte une histoire mille fois racontée (un jeune homme se lie d’amitié avec une adolescente qui se meurt d’un cancer), se démarque cependant par la construction psychologique de ses personnages (même ceux qui sont un peu plus détestables).

 Pour en savoir plus sur la démarche entourant le choix de nos coups de coeur culturels, on vous l’explique ici.

Les coups de coeur nommés dans cette liste sont ceux de Alex, Alexandra, Alexandre, Catherine, Chantal, Éloïse, Émilie, Félix, Jeanne, Joëlle, Katia et Marion.

Quels films américains avez-vous appréciés cette année?

ICI ARTV (296 billets)

L'équipe éditoriale d'ARTV rédige des billets liés à la programmation de la chaîne, mais également des billets à plusieurs mains, sur différents sujets.

Vos commentaires

  1. Ex-Machina – un incontournable !

    Commentaire de Francis
  2. Pour Whiplash et The Imitation Game, nous les avons mis dans notre liste car ils sont sortis après la parution de notre liste de l’an dernier. 🙂

    Commentaire de ICI ARTV
  3. Whiplash et The Imitation Game sont plutôt sortis fin 2014.

    Commentaire de Nicolas

Laisser un commentaire

(requis)