10 concerts memorables de 2015

23 décembre 2015

Quel plaisir que d’aller voir notre chanteur ou notre groupe préféré sur scène! On est ému, on se met à danser et à chanter et c’est tout simplement magique. Voici quelques concerts hauts en couleur qui ont eu lieu cette année et dont nous nous souviendrons longtemps.

Alex Nevsky aux FrancoFolies de Montréal

Alex Nevsky, accompagné de Radio Radio, de Fanny Bloom et de Marie-Pierre Arthur et d’un orchestre d’une douzaine de musiciens pour sa première chanson, Vivre pauvrea su charmer le public avec ses mélodies pop mélancoliques. L’immense foule massée à l’extérieur a également apprécié la performance des invités, tels que Radio Radio, qui a mis un peu de piquant dans cette soirée qui avait débutée tout en douceur.

José Gonzales au Théâtre Corona

Le chanteur suédois José Gonzales a concocté pour son public un spectacle magique et intime au Théâtre Corona cette année. Rien n’a été laissé au hasard, notamment les magnifiques ambiances que les musiciens ont su créer. La foule a apprécié le moment, buvant attentivement les paroles du chanteur.

Sufjan Stevens à la Place des Arts

L’auteur-compositeur-interprète natif de Detroit a présenté un spectacle touchant et tout en finesse à la Salle Wilfrid-Pelletier. Sufjan Stevens a joué toutes les pièces de son album Carrie & Lowell, qui aborde sa relation particulière avec sa mère et le décès de celle-ci. C’est avec sa voix frêle empreinte de vulnérabilité que le chanteur a offert un moment de pure grâce à la foule de 3000 personnes qui l’écoutait en silence, saisie par ses chansons-confidences. On en a presque oublié le système de billetterie, qui s’est révélé être un vrai fiasco!

Philémon Cimon au Cinéma L’Amour

Philémon Cimon a offert deux spectacles uniques au célèbre cinéma pornographique du boulevard St-Laurent, le Cinéma l’Amour. Accompagné du quatuor Molinari, il a chanté des chansons de ses quatre albums, dans une atmosphère fort texturée, chaude et érotique. On adore qu’il ait osé se produire dans ce lieu complètement inusité!

Mika à la Place des Arts (Festival International de Jazz de Montréal)

Mika, vêtu d’un costume vert brodé de motifs, a livré un spectacle haut en couleur au Festival  International de Jazz de Montréal. La foule n’a pu se retenir de sautiller et de chanter à tue-tête lorsque le chanteur hyperactif a entamé ses succès, tels que Grace KellyFête et plaisir étaient au rendez-vous durant ce pur divertissement!

Paris tristesse, Pierre Lapointe à la Salle Wilfrid-Pelletier aux Francofolies de Montréal

Seul avec son piano, le chanteur Pierre Lapointe a interprété magnifiquement les chansons mélancoliques de son dernier album, Paris tristesse. Pour éviter de trop sombrer dans la noirceur, il a ajouté, au plus grand plaisir de tous, une pointe d’humour et un brin d’arrogance lors de ses interactions avec la foule.

Patrick Watson en spectacle surprise au Théâtre Fairmount

Magiques et esthétiquement très beaux, les deux spectacles surprise de pré-lancement du groupe montréalais Patrick Watson, parsemé de petits moments intimes, a envoûté la foule de sa musique planant. Le charisme du chanteur, son rire un peu fou de grand enfant et ses petites folies (forcer ses comparses à jouer un morceau debout sur un bar clairement pas fait pour ça) ont fini de nous conquérir. La performance était tellement puissante qu’elle a même atteint ceux qui n’étaient pas nécessairement des fans de l’artiste!

Twin Shadow au Café Campus

Nous avons adoré la première partie du spectacle, le trio Lolawolf, formé entre autres de la chanteuse Zoë Kravitz, la fille du chanteur américain Lenny Kravitz. Cette «drôle de bibitte» a su charmé la foule présente au Café Campus. Par la suite, le chanteur américain d’origine dominicaine, George Lewis Jr., de son nom de scène Twin Shadow, a offert une performance solide et énergique qui a fait bouger la foule aux rythmes de ses chansons.

Giorgio Moroder à l’église Saint-Jean-Baptiste (Pop Montréal)

Le «père du disco» Giorgio Moroder a joué un medley de ses chansons pour la foule hétérogène qui s’était rassemblée pour l’événement, dans le cadre de Pop Montréal. Les gens complètement en feu dansaient  sur les bancs d’église et dans les allées. Ce fut pour la légende un spectacle très réussi!

Ariel Pink au National

Le chanteur et multi-instrumentiste Ariel Pink, de Los Angeles, a offert une performance complètement déjantée et théâtrale au National, au plus grand plaisir de ses fans. Il s’est présenté affublé d’un pantalon noir et jaune fluo et a même porté, durant un moment, un soutien-gorge sur les yeux. Il a joué énergiquement les chansons de son dernier album, Pom Pom , et quelques pièces tirées de ses précédents opus (Mature Themes, Before Today) et la foule s’est rapidement laissée emporter par sa pop à la saveur très particulière.

The Besnard Lakes Are The 17-Piece Band au Théâtre Rialto (Pop Montréal) 

Le groupe de rock indépendant montréalais, mené par le chanteur et guitariste Jace Lacek, s’est retrouvé avec divers musiciens sur scène, qui ont repris l’ambiance et les arrangements qui se retrouvent sur leurs albums. Pas moins de 17 personne sur scène (guitares, chant, violons, basse, batterie, percussions, trombone, flûte, claviers) ont entamé les différentes pièces dans la salle bondée du Rialto. Tout simplement grandiose!

Pour en savoir plus sur la démarche entourant le choix de nos coups de coeurs culturels, on vous l’explique ici.

À quel concert inoubliable avez-vous assisté cette année?

ICI ARTV (264 billets)

L'équipe éditoriale d'ARTV rédige des billets liés à la programmation de la chaîne, mais également des billets à plusieurs mains, sur différents sujets.

Vos commentaires

  1. Wilco au Metropolis le 21 septembre 2015. Riche, puissante et généreuse.

    Commentaire de Marco Gratton

Laisser un commentaire

(requis)