15 albums d’ici qu’on écoute en boucle

5 décembre 2015

Cette année encore, les talentueux artistes d’ici ont produit des albums de qualité qui se démarquent. Voici 15 albums francophones d’ici qu’on a écoutés en boucle en 2015… et dont on ne risque pas de décrocher en 2016!

Pour les albums de la scène anglophone canadienne, c’est par ici. On vous présente par ailleurs nos albums étrangers préférés ici. Vous pourrez trouver l’ensemble de nos coups de coeur culturels dans ce dossier.

Jean Leloup – À Paradis City :

Le retour en force du Loup après quelques années d’errance a ravi ses fans, d’autant plus que le nouvel album a largement dépassé les attentes. On oserait presque parler de chef-d’oeuvre! À Paradis City propose des textes poétiques et imagés, des histoires souvent sombres, mais qui laissent tout de même place au rêve, au voyage et à la lumière. On a l’impression que le mythique artiste a retrouvé son chemin et fait la paix avec quelques-uns de ses démons intérieurs. On ne se lasse pas d’écouter ses chansons accrocheuses, dont Paradis city, qui tourne en boucle sur les ondes des radios québécoises.

Galaxie – Zulu :

Près de quatre ans après l’excellent Tigre et Diesel, Olivier Langevin et sa bande faisaient fuir la grisaille hivernale avec Zulu, un album rock-électro festif qui donne envie de partir en roadtrip. Avec ses chansons entraînantes, où  influences africaines et touches de blues se mêlent parfois aux rythmes férocement énergiques, Galaxie redonne ses lettres de noblesse au rock québécois.

Les sœurs Boulay – 4488 de l’amour :

Avec leur deuxième album, Les soeurs Boulay n’ont pas tourné le dos au style qui a fait leur renommée, mais on remarque que leurs textes ont évolué de belle façon. On sent qu’elles ont pris une certaine maturité et dit adieu à une partie de leur naïveté. On adore découvrir leur côté un peu plus sauvage et fou! Leur chansons, souvent empreintes d’une belle délicatesse, ont quelquefois un peu plus de mordant, comme la magnifique pièce Langue de bois.

Safia Nolin – Limoilou :

La jeune Safia Nolin a jeté tout le monde par terre avec son premier album, Limoilou. Nous, ça ne nous a pas surpris, car elle faisait partie de nos révélations en 2013. Une voix puissante, de très beaux arrangements et des mélodies folk aux accents blues, c’est ce qu’on trouvera sur ce petit bijou musical sombre et mélancolique, où l’émotion est à fleur de peau. On craque pour l’authenticité et le franc-parler de la jeune femme originaire de Québec.

Jérôme Minière – Une île

Le prolifique Jérôme Minière est fidèle à lui-même sur Une île. Ses textes poétiques, profonds et parfois engagés nous entraînent au large et nous font dériver dans une mer tantôt cahoteuse et sombre, ailleurs plus lumineuse et enjouée. Le tout est porté par des rythmes plein de vitalité et des mélodies travaillées, où les sons électroniques et acoustiques s’enchevêtrent tout naturellement.

Bernard Adamus – Sorel Soviet So What

Après Brun et No.2, Bernard Adamus saute une nouvelle fois dans l’arène avec Sorel Soviet So What, un album qui décoiffe. Délaissant son écriture sombre pour quelque chose de plus léger et de plus festif, mais sans perdre en complexité, son petit dernier jongle habilement avec les tonalités de blues, de jazz et de cajun. On sent que le chanteur a eu beaucoup de plaisir à le créer et on parie que ça se verra sur scène!

Julie Blanche – Julie Blanche

Surfant doucement sur une belle vague de fragilité,  Julie Blanche nous envoûte avec son premier album éponyme, qui donne un peu envie de se bercer. Les textes, signés Antoine Corriveau (à l’exception de La vie facile écrite par Stéphane Lafleur), reflètent une poésie imagée, où le passé et les souvenirs sont souvent au premier plan.

Louis-Jean Cormier – Les grandes artères

Sur ce deuxième opus très attendu, Louis-Jean Cormier prend quelques distances avec le Treizième étage, en proposant un son plus riche, orchestral et symphonique et en s’amusant avec les styles. Après quelques écoutes, le sort en est jeté : on retombe éperdument amoureux de ses mots façonnés avec talent. Gros coup de cœur pour Le jour où elle m’a dit je pars, chanson poignante sur une rupture qui met les larmes aux yeux et Saint-Michel, qui se termine sur une envolée psychédélique jubilatoire. Tout simplement superbe, Les grandes artères nous fait flotter dans un mélange de beauté et de tristesse, à travers les peines d’amour, la route et la liberté. 

Ingrid Saint-Pierre – Tokyo

Une des belles surprises de notre année musicale, Tokyo d’Ingrid St-Pierre nous envoûte dès les premières notes. Du piano, de la harpe, cette voix un peu fragile, de l’intériorité, de la lumière… on sent que cet album enveloppant va tourner en boucle dans bien des foyers pendant les mois d’hiver. La pièce Monoplace, où il est question d’une grossesse qui n’a pas atteint son terme, nous a secoués.

Philippe Brach – Portraits de famine

Couronné Révélation lors du Gala de l’ADISQ 2015, Philippe Brach est une «bibitte» bien spéciale. Il s’est illustré avec son album grunge et folk Portraits de famine, réalisé par Louis-Jean Cormier. Avec sa douce folie, sa belle intensité, son franc-parler et sa propension à sortir des sentiers battus, le Saguenéen a su nous charmer sans difficulté. Douce et poignante, la chanson Si proche et si loin à la fois qu’il interprète avec Klô Pelgag est d’une rare beauté.

Marie-Pierre Arthur – Si l’aurore

Marie-Pierre Arthur prend un nouveau virage avec Si l’aurore , un album au son soul-pop et soft-rock qui puise son inspiration dans la musique des glorieuses décennies 1970-1980. Les jolies mélodies servent bien ses textes, où il est question  d’amour, de couple, d’infidélité et de désir.

Cherry Chérie – J’entends la bête

J’entends la bête, c’est le genre d’album qui nous donne le goût de se déhancher comme des fous sur la piste de danse. Avec leur «rétro-trash-bonbon-rock’n’roll», le quatuor nous téléporte dans les années 1950-1960 avec des rythmes endiablés qui parlent de filles et d’amour. Ça fait du bien du bon rock en français, qui donne envie de swinger et de flirter comme si demain n’existait pas.

Cœur de pirate – Roses

Coeur de pirate est de retour avec un album bilingue, Roses, composé de chansons beaucoup plus gaies que celles qui l’ont fait connaître.  On sent que la jeune femme a décidé de donner une chance au bonheur, même si son petit côté tourmenté est toujours présent en filigrane. Les mélodies pop plus accrocheuses les unes que les autres nous restent dans la tête, et elle continue de nous envoûter avec sa voix si particulière.

Philémon Cimon – Les femmes comme des montagnes

Dans ce troisième albumLes femmes comme des montagnesPhilémon Cimon chante ses relations (pas simples) avec les femmes sur de charmantes mélodies, qui nous ont semblé plus achevées que celles auxquelles il nous avait habitués. On se laisse irrésistiblement porter par les influences cubaines qui effectuent un retour dans ses chansons et donnent une belle touche colorée à l’ensemble.

Ponctuation – La réalité nous suffit

Les frères Guillaume et Maxime Chiasson, encore relativement peu connus en dehors de la scène underground montréalaise, arrivent en force avec La réalité nous suffit, un album rock psychédélique. Les sons de Ponctuation sont percutants et riches avec leur guitare acoustique, leur guitare électrique, leur basse et leur batterie. À découvrir si ce n’est déjà fait!

Quels albums francophones d’ici avez-vous fait jouer en boucle cette année?

Merci à Alexandra, Katia, Émilie, Jean-François, Chantal, Félix, Jonathan, Pierre-Anaïs, Alex, Jeanne, qui ont partagé leur coups de cœur. Pour en savoir plus sur notre démarche, c’est ici.

ICI ARTV (277 billets)

L'équipe éditoriale d'ARTV rédige des billets liés à la programmation de la chaîne, mais également des billets à plusieurs mains, sur différents sujets.

Vos commentaires

  1. @Yves Doucet : Quand nous avons commencé à faire cette rétrospective, le but était de partager nos découvertes personnelles, mais aussi de recevoir celles du public. Nous croyons que vos coups de coeur valent bien les nôtres et c’est pourquoi vous êtes invités à nous faire part de vos suggestions. C’est vraiment dans une volonté d’échange, plus que de prescription, que ce blogue existe, et c’est pourquoi nous apprécions toujours de recevoir les commentaires et les critiques constructives. Si le format «coups de coeur» ne vous plait pas, nous ne pouvons rien y faire. Plusieurs médias font des palmarès officiels des «meilleurs albums», peut-être y trouveriez-vous davantage votre compte? Nous ne jouons pas la carte de l’innocence, mais nous assumons notre façon de procéder et ne prétendons pas faire autre chose. La raison pour laquelle le titre est «d’ici» est la suivante : nous devons statuer sur nos catégories en amont des choix relatifs au contenu et nous ne voulions pas nous limiter au Québec. En effet, dans les années précédentes, des artistes comme les Hay Babies ou Lisa Leblanc, par exemple, ont été des coups de coeur.

    Commentaire de ICI ARTV
  2. @Suzanne Doucet Nous ne pouvons malheureusement pas nous tenir au courant de tout ce qui se fait sur la scène musicale (puisque nous sélectionnons nos coups de coeur sur notre temps personnel et non dans le cadre du travail) et cette liste, tel qu’indiqué, est subjective et correspond aux préférences personnelles des employés d’ICI ARTV. Nous sommes toujours ravis de découvrir de nouveaux artistes et c’est pourquoi nous vous invitons à partager vos propres coups de coeur ici-même. Par ailleurs, vous pouvez continuer à nous envoyer vos suggestions toute l’année. Dès janvier, nous commencerons à travailler sur la rétrospective 2016 et nous serions heureux de recevoir vos suggestions. Bonne journée!

    Commentaire de ICI ARTV
  3. Comme toujours vous ne semblez pas connaître les artistes « hors-Québec ». Dommage, ça manque grandement à votre culture!

    Commentaire de Jeannette Raiche
  4. Si au moins le titte disait « du Québec » plutôt que « d’ici », ce serait plus juste et honnête. C’est déplorable que dans vos têtes, « ici » ce n’est qu’une seule province.

    Et jouer la carte de l’innocence en clâmant que ce ne sont que vos coups de coeur et que vous ne prétendez pas l’objectivité, c’est bien faible. Vous êtes une chaîne culturelle pancanadienne, et votre refus de remplir ce mandat continue à nous dégoûter, nombreux franco-canadiens des autres provinces et territoires.

    Mais ça fait tellement longtemps qu’on s’en plaint et la tour d’ivoire montréalaise s’en fout éperdument, que je commence à croire que vous ne faites qu’attendre qu’on se lasse et qu’on se taise…

    Commentaire de Yves Doucet
  5. Y a-t-il a que les albums québécois qui sont francophones? En Acadie, il y en a toujours de très bons produits chaque année.

    Commentaire de JP Peretti
  6. Bonjour, vous parlez d’albums d’ici, donc bien sûr, des albums du Québec. Vous mentionnez ensuite les albums de la scène anglophone canadienne. J’aimerais avoir le lien qui mène aux albums de la scène francophone canadienne, svp. Merci!

    Commentaire de Suzanne Doucet
  7. Voici nos coups de coeur «canadiens anglophones» : http://blogue.artv.ca/2015/12/albums-ici-2/
    Et nos coups de coeur étrangers sont ici : http://blogue.artv.ca/2015/12/albums-etrangers/
    Bonne journée!

    Commentaire de ICI ARTV
  8. Bonjour,
    Nous avons séparé la scène canadienne francophone et la scène anglophone. Il y a évidemment plus d’albums non-Québécois qui ne sont pas francophones, pour des raisons évidentes (Gonzales, Grimes, Viet Cong). On n’a pas l’intention de fouiller pour en trouver d’autres, ce sont les coups de coeur de l’équipe, mais vous êtes invitée à nous partager vos propres découvertes de l’année.

    http://blogue.artv.ca/2015/12/albums-ici-2/

    Commentaire de ICI ARTV
  9. ils sont où lws bons album « hors Québec »???

    Commentaire de Alyre Robichaud
  10. Les albums d’ici, ça veut dire du Québec ? Radio-Canada et ARTV, c’est Québécois ou Canadien ? Ah, vous aviez oublié ? Vous allez vous mettre rapidement à fouiller pour en trouver ? Bien sûr, ça ne vient pas naturel…

    Commentaire de Carol Doucet
  11. PUAMUNA, excellent album de Florent Vollant !!! Un album Innu important…

    Commentaire de Martin T
  12. Je vous recommande fortement d’écouter le premier ep du groupe ALTESSE. Un nouveau groupe sur la scène Montréalaise. Vraiment une très bonne découverte !

    Commentaire de Jetboy
  13. J’ai écouté Caltâr Bateau : la bavure des possessions en boucle cette année! Quelle découverte!!

    Commentaire de Édith B
  14. LUNES de Cloée Lacasse!

    Commentaire de Nathalie Lafond
  15.  »La maison du monde » de Catherine Major et bien sûr  »À Paradis City » de Jean Leloup.

    Commentaire de Claude St-Pierre
  16. Vous avez oublié l’excellent 22h22 d’Ariane Moffatt!!!

    Commentaire de Mathieu
  17. Bonjour Roch,
    Tel que mentionné dans l’article, il s’agit des coups de coeur de l’équipe. Notre liste n’a pas la prétention d’être objective.
    Bonne journée!

    Commentaire de ICI ARTV
  18. Tenir la route de David Portelance. Excellent!

    Commentaire de Christian Morency
  19. Vous avez vraiment oublié les 2 meilleurs albums québécois de l’année??!

    Catherine Major/La maison du monde
    Pierre Flynn/Sur la terre

    Commentaire de Roch Béland
  20. Octobre des Cowboys fringants naturellement !

    Commentaire de Alexandre
  21. Bianca, sans vouloir trop vendre nos punchs à l’avance, Bears of Legends pourrait très bien se retrouver dans notre liste «albums d’ici en anglais». 😉

    Commentaire de ICI ARTV
  22. 22h22 de Ariane Moffatt!!

    Commentaire de Étienne Bonenfant
  23. Pulp The Seasons

    Commentaire de Jean Pinault
  24. Malheureusement, les Bears of Legend n’ont qu’une chanson en français pour faire partie de ce top , mais quand même..

    Commentaire de Bianca
  25. Vous oubliez Ghostwritten chronicles des Bears of Legend !

    Commentaire de Bianca
  26. Tire le Coyote/Panorama

    Commentaire de Eric
  27. 22h22 d’Ariane Moffatt! Un chef d’oeuvre sur tous les plans!

    Commentaire de Marc-Antoine
  28.  »Épouvantails » du groupe LES REVENANTS 😉

    Commentaire de Frederic Lamoureux
  29. Galaxie (Zulu)

    Commentaire de Mireille Albert
  30. Rivière Rouge de Dans l’Shed! À écouter en boucle aussi!

    Commentaire de Édith L'Espérance
  31. Excellent album, mais il est sorti en 2013, non?

    Commentaire de ICI ARTV
  32. L’alchimie des monstres de Klô Pelgag!!!

    Commentaire de Marie-Estelle

Laisser un commentaire

(requis)