La petite histoire de la bibliothèque libre-service

24 novembre 2015

librairie-enfants

 

De plus en plus de gens installent ces jolies petites boîtes décoratives pleines de livres à partager et à donner un peu partout. Mais d’où vient donc cette brillante et amusante idée?

 

En 2009, au Wisconsin, Todd Bol décide de rendre hommage à sa défunte mère, enseignante et passionnée de lecture, en construisant une petite école miniature en bois, qu’il transforme en bibliothèque vitrée. Todd installe la «petite» bibliothèque pleine de livres en face de la maison de sa maman, avec l’inscription «free books» (livres gratuits). Les voisins et amis tombent amoureux de l’idée et tous lui en commandent.

Rapidement, Todd s’associe avec Rick Brooks, un intervenant en développement communautaire qui a également fait des études en marketing social. Les deux s’inspirent de plusieurs idées pour faire grandir le concept «little free library» et y voient un potentiel de projet citoyen important. Leur objectif de départ est de construire 2500 bibliothèques libre-service avec des matériaux recyclés. En moins de 2 ans, ils atteignent leur but. En janvier 2015, on recense près de 25 000 bibliothèques libre-service à travers le monde entier et des centaines en construction.

First_Little_Free_Library_-schoolhouse

Au Québec, des centaines de boîtes sont déjà en service un peu partout dans les grands centres et les petits villages. Le quartier Rosemont-Petite-Patrie de Montréal en compte à lui seul près d’une douzaine.

Ce projet citoyen devenu international, donne accès à la littérature gratuitement dans un environnement libre où tout le monde peut prendre, laisser ou feuilleter sur place un livre. L’objectif ici est de faire circuler les livres au lieu de les conserver en dormance dans sa bibliothèque à la maison. Partagez la culture en déposant un livre dans une de ses petites bibliothèques libre-service et si le cœur vous en dit, joignez le mouvement via le site : littlefreelibraries.org en construisant une de celles-ci. Le site vous permet aussi de voir les boîtes existantes dans le monde entier.

bibliotheque_libre_berlin

Les idées antérieures qui ont inspiré le projet :
• La création de 2509 bibliothèques publiques gratuites, au 19e siècle, par Andrew Carnegie, le philantrope et riche homme d’affaires. Ce dernier a légué une grande partie de sa fortune à des institutions culturelles, comme le célèbre Carnegie Hall de New York.
• Les réalisations héroïques de Miss Lutie Stearns , un bibliothécaire qui a distribué des livres à près de 1400 endroits à travers le Wisconsin via ses petites bibliothèques voyageuses, entre 1895 et 1914 .

•  » Prenez un livre, laissez en un » collections dans les cafés et les espaces publics.

Avez-vous déjà utilisé une bibliothèque libre-service ? Savez-vous où on peut en trouver au Québec ? Partagez-nous votre expérience et vos découvertes !

Mots clés :

Chantal Côté (11 billets)

La vie de Chantal se résume facilement en 4 mots : mange, danse, lis... pis cours! Celle qui possède plusieurs années d'expérience comme journaliste et chef de contenu se passionne pour le flamenco depuis 20 ans. C'est avec gourmandise qu'elle dévore les petits plats qu'elle mitonne avec talent... et tous les bouquins qui lui tombent sous la dent!

Vos commentaires

  1. À Saint-Ulric, près de Matane, une première bibliothèque libre-service a été installée en juin 2013. Il y en a maintenant une dizaine, chez des particuliers et dans des lieux publics, et elles sont bien utilisées.

    Commentaire de Anick
  2. À Québec, sur la rue Canardière, il y a un magnifique petit café Ömer Café avec plusieurs bibliothèques avec des livres en libre accès ou pour emporter. Durant ma convalescence, c’était mon rendez-vous régulier qui me motivait à prendre une marche.

    Commentaire de Martine Lacasse
  3. IL y a une à chaque accès (3) à ;a plage de mon village de Pointe-Lebel . Tout le monde passe par là . Plusieurs prennent un livre pour lire sur la plage , certains les ramenent chez eux et en ramènent d’autre , Un livre à la plage quelle bonne idée

    Commentaire de jacynthe Bastien
  4. Rosemont-La petite-Patrie en a plus d’une trentaine ! Grâce à une initiative citoyenne initié par le comité priorité Culture de la démarche Décider Rosemont ensemble , animé par la CDC de Rosemont

    Commentaire de Daniel Desputeau
  5. J’abite dans la région de L »outaouais.. Secteur d’aylmer…il y a quatres boite de bibliotheque qui fonctionne tres bien .moi meme je my rend pour y deposer mes livres quel bonne idée .

    Commentaire de nicole
  6. Il y en a 5 ou 6 dans le quartier Pont-Viau à Laval, initiative d’une élève de l’école primaire ST-Gilles.

    Commentaire de Kim
  7. Y’en a une jolie sur ma rue Lahaie à Laval près du boul. Lévesque – quartier Pont-Viau :-)

    Commentaire de Mylène Ouellet
  8. Oui sur Fleury est à côté d’un centre pour personne avec difficultés de lectures c est très biens pour notre culture

    Commentaire de Nathalie Roy
  9. Dans la MRC de Portneuf, il y a plusieurs « boîtes à lire ». Il y en a trois seulement dans le village de Deschambault-Grondines ! Elles sont très populaires et on peut y faire de belles découvertes. À Saint-Casimir, la bibliothèque libre-service est située dans la petite épicerie du village, ce qui permet de l’utiliser à l’année longue. Une belle façon de rapprocher les gens de la lecture en milieu rural, où les bibliothèques ont souvent des heures d’ouvertures limitées, puisque leur existence repose sur des bénévoles !

    Commentaire de Éliane Trottier
  10. C’est ma fille, qui demeure à Gatineau (secteur Hull), qui me les a fait découvrir il y a quelques années. Dans son secteur il en existe 3 ou 4. Et depuis un an environ il y en a une dans mon secteur (Buckingham). Je les utilise régulièrement pour y apporter des livres et quelquefois je fais d’heureuses découvertes pour moi-même.

    Commentaire de Louise
  11. J’habite à Wortley Village, à London, Ontario. Il y a plusieurs de ces petites boîtes installées dans notre quartier, certaines sont des bibliothèques libre-service, d’autres, toutes petites, servent aux enfants pour échanger de petits jouets. J’adore voir un tout petit, sur le bout des pieds, y jeter un coup d’oeil. J’ai discuté avec un artiste du quartier qui fabrique aussi de jolies cabanes d’oiseau qui installait une bibliothèque devant la garderie. Un bel esprit de quartier pour une grande ville.

    Commentaire de Johanne Mayer Hyland

Laisser un commentaire

(requis)