Des salles obscures aux urnes!

29 septembre 2015

La présente campagne électorale fédérale est d’une durée marathonienne et l’approche des élections du 19 octobre laisse présager un dernier sprint intense. Pour vous permettre de prendre une pause tout en aiguisant vos choix de vote, j’ai dressé une liste non-exhaustive de films qui montrent le jeu politique qui se déroule en période d’élection. Pour ce passage des salles obscures aux urnes, je vous souhaite bons films et bon vote!

[NDLR : Veuillez noter que ces films sont des suggestions seulement. Ils ne figurent pas à la grille de programmation d’ICI ARTV.]

L’ARRIVISTE (Election) de Alexander Payne (1999)

Commençons par le commencement. Parce que la fibre politique, ça ne se commande pas. On l’a ou on ne l’a pas! Dans ce film, la frimousse enjôleuse de Reese Witherspoon sert son personnage ô combien détestable, Tracy Flick, qui a une ambition énooorme et une volonté de fer pour gagner la course à la popularité et accéder à la présidence du conseil du lycée. Mise à l’épreuve par un professeur peu orthodoxe (Matthew Broderick), la féroce candidate va devoir mener une campagne sans pitié. Une escalade irrésistible va emporter les participants à ce scrutin. Jusqu’où? Je vous laisse voir ou revoir ce film. Toute une  leçon!

PRIMARY COLORS de Mike Nichols (1998)

Les idéaux sont souvent mis à mal lorsqu’ils sont confrontés à la dure réalité de la pratique politique et à la gestion de crises inévitables. Dans Primary Colors, un jeune afro-américain engage toute sa bonne volonté dans la campagne électorale du charismatique gouverneur du Sud, candidat démocrate progressiste à la présidence des États-Unis, incarné par un John Travolta en grande forme. Plongé dans le gros bouillon politique, il va devoir composer avec les hauts et les bas d’une campagne dans laquelle surgit un scandale autour de la vie privée de son candidat. Ça ne vous rappelle rien?

DES HOMMES D’INFLUENCE (Wag the Dog) de Barry Levinson (1997)

Pour certains, tous les moyens sont bons – même s’ils sont mauvais! – pour accéder au pouvoir suprême… Et le garder. L’utilisation des médias joue un rôle primordial dans les campagnes électorales. Dans ce film de Barry Levinson, savourez la rencontre de deux acteurs mythiques, Robert de Niro et Dustin Hoffman. L’un réalisateur de cinéma l’autre  spin doctor du président, ils s’allient pour monter un énorme canular médiatique afin de masquer les affres sexuelles d’un président des États-Unis en pleine campagne pour un second mandat. Ça ne vous rappelle toujours rien?

NO de Pablo Larain, 2012

La publicité, l’image de marque, le marketing ont un impact évident pour permettre aux politiciens de présenter leurs valeurs, leurs idées et gagner l’adhésion et le vote des électeurs. Issu d’une coproduction chilienne, mexicaine et états-unienne, cet excellent film donne à voir la puissance que peut avoir l’utilisation du marketing et de la publicité lors d’une campagne électorale. Depuis la création d’un logo pour le clan du  »non » jusqu’à risquer sa vie pour la liberté d’expression et d’opinion, No suit la participation d’un jeune publicitaire à la campagne en faveur du  »non » lors du référendum chilien de 1988. À voir absolument!

LA CONQUÊTE de Xavier Durringer (2011)

Les médias et le marketing ont une place primordiale dans la course au pouvoir mais ils ne sont rien sans une stratégie globale et la mise en place d’alliances politiques solides. Passons outre-atlantique pour suivre avec La Conquête l’ascension au pouvoir de l’homme politique français Nicolas Sarkozy. Depuis la nomination de ce dernier au poste de ministre de l’Intérieur en 2002 jusqu’à son élection à la tête de l’État français en 2007, ce parcours fait pénétrer dans les arcanes du monde politique avec ses pactes, stratégies, trahisons, amitiés et même parfois, ses amours. Toute une performance de Denis Podalydès.

LES MARCHES DU POUVOIR (Ides of March) de George Clooney (2011)

Parlant d’alliances solides pour mener une campagne, il faut tout d’abord être bien entouré dans sa propre équipe. Pleines de tensions et de tentations, les élections peuvent être la source de dissensions, voire de trahisons au sein d’un même clan. Pour son quatrième passage derrière la caméra en tant que réalisateur, Georges Clooney a choisi d’adapter la pièce de théâtre Farragut North de Beau Willimon qui se base sur l’histoire vraie de Howard Dean, et d’incarner ce dernier, candidat aux primaires du parti démocrate aux États-Unis en 2004. Une illustration cinématographique de la célèbre formule de Machiavel: «Diviser pour mieux régner».

MAIN BASSE SUR LA VILLE de Francesco Rosi (1963)

Malheureusement, les candidats qui se présentent aux élections ne sont pas toujours irréprochables et certains ont même les mains sales. D’où certainement leur intérêt à parvenir au pouvoir et, surtout ensuite, à y rester. Dans ce film italien, la municipalité de Naples – peu de temps avant les élections municipales – transforme des terrains agricoles en terrains constructibles sous l’impulsion d’un riche entrepreneur. Construit sans précaution, le chantier provoque l’écroulement d’une maison et fait plusieurs morts. Une commission d’enquête est créée pour identifier les responsabilités. Élections municipales, corruption dans le domaine immobilier, commission d’enquête… Ça ne nous rappelle rien?

GUIBORD S’EN VA-T-EN GUERRE de Philippe Falardeau (2015)

Pour se rapprocher de notre pays, et même si ce film n’est pas encore sorti en salle (il le sera dans toutes les salles du Québec le 9 octobre), le  »timing » est trop parfait pour ne pas parler du dernier opus de Philippe Falardeau mettant en vedette Patrick Huard ainsi qu’une plétore d’artistes d’ici. D’après les commentaires de ceux qui l’ont vu en avant-première, Guibord s’en va-t-en guerre nous permettra, une semaine avant la date des élections, de nous divertir mais aussi de jeter un regard critique sur le processus décisionnel de nos politiques sur des enjeux qui nous touchent de front. Un rendez-vous cinématographique!

LA GRANDE BAGARRE DE DON CAMILLO de Carmine Gallone (1955)

Pour terminer cette sélection avec un sourire et faire comme un voyage dans le passé, voici un Fernandel en soutane qui caricature politique et clergé et nous permet ainsi de nous rappeler les relations que ces deux sphères ont pu entretenir ensemble, pendant de nombreuses années. … Un film pastiche pour le meilleur et pour le…rire!

Des suggestions? N’hésitez pas à partager vos films préférés portant sur des élections, cela enrichit l’expérience!

 

Marion Gouiry (13 billets)

Exploratrice des arts, juriste de formation (oups!), spécialisée en droit du vin et de la vigne (gloups!), Marion Gouiry a quitté le pays des vins et des fromages (miam! et re-gloups!), pour tomber en amour avec le Québec. Son pays de toujours: les mots. Les mots écrits, contés, chantés, incarnés, imagés. Elle organise des soirées littéraires, souffle à l'occasion dans ses ruines-babines et poursuit son exploration des arts tout en travaillant chez ICI ARTV.

Vos commentaires

  1. Bingo de Jean-Claude Lord

    Commentaire de Jerome
  2. Toujours aussi pertinente : l’excellente mini-série de Robert Altman et Gary Trudeau, Tanner ’88.

    Commentaire de François Samson-Dunlop

Laisser un commentaire

(requis)