10 livres québécois à lire et relire

12 décembre 2014

Le 12 août dernier avait lieu la première édition de la campagne « J’achète un livre québécois », une initiative de deux auteurs d’ici visant à mettre en valeur la littérature québécoise. Dans la même veine, pourquoi ne pas offrir un livre québécois à un être cher pour Noël?  Aujourd’hui, nous soulignons le talent d’auteurs de chez nous dont les oeuvres ont su nous toucher dans la dernière année. De bonnes idées de présents à déposer sous le sapin (d’autant plus qu’un livre, ça s’emballe tellement facilement!).

Pour découvrir d’autres coups de coeur culturels, consultez notre dossier spécial!

Ces choix sont le reflet des préférences personnelles des blogueurs d’ICI ARTV. Notre intention n’est pas de désigner les «meilleurs» livres de l’année de façon exhaustive, nous laissons volontiers cette mission aux critiques. Notre liste est tout à fait subjective et forcément incomplète. Faites-nous part de vos coups de coeur dans les commentaires, on adorerait les découvrir à notre tour! Pour en savoir plus sur notre démarche, cliquez ici!

Fiction

La déesse des mouches à feu – Geneviève Pettersen (Le Quartanier)
(à l’unanimité)

Ce premier roman de l’auteure qu’on connaissait déjà en tant que Mme Chose s’est passé de mains en mains au bureau, et tout le monde l’a adoré. On ne peut que se reconnaître dans l’histoire de Catherine, adolescente rebelle de 14 ans qui fait ses premières expériences, et s’y brûle parfois. On retrouve là tout ce qui fait l’adolescence : l’insouciance et la soif de découverte, mais aussi la dureté, les trahisons, la douleur, le drame. Le langage du livre, parsemé d’expressions sorties tout droit du Saguenay des années 1990, sert parfaitement le propos et rendent l’histoire et ses protagonistes encore plus vivants. La chute du roman est magnifique. On en veut plus!

Chercher Sam – Sophie Bienvenu (Cheval d’août)

Mathieu est un jeune sans-abri qui survit aux violences de la rue grâce sa chienne, Sam. Quand Sam disparaît, Mathieu part à sa recherche et doit faire face à ses démons. C’est un roman d’une grande beauté qu’on dévore en quelques heures. Le personnage est attachant, l’histoire, très bien construite. C’est une lecture qui secoue, qui émeut, qui fait mal par moments, mais qui, au final, fait surtout du bien.

Nu –Collectif dirigé par Stéphane Dompierre (Québec Amérique)

Québec Amérique a relevé un pari intéressant avec ce recueil de nouvelles érotiques. Stéphane Dompierre est parvenu à ressembler 16 auteurs de talent, qui nous offrent chacun une nouvelle érotique. Les histoires, très diversifiées (certaines très crues, d’autres, à peine coquines), sont bien écrites et ne sombrent jamais dans le mauvais goût.

fictions1

Nous étions le sel de la mer – Roxanne Bouchard (VLB éditeur)
Une femme se rend en Gaspésie rencontrer sa mère qu’elle n’a jamais connue, mais à son arrivée, elle apprend que cette dernière est décédée. On explore les thèmes du deuil, de l’amour, de la recherche de soi-même et de ses origines. C’est un roman extraordinaire, qui frappe par la force de son écriture. Chacune des phrases de Roxanne Bouchard est une véritable oeuvre d’art.

 Drama Queens – Vickie Gendreau (Le Quartanier) 

Publié de manière posthume, ce roman qui oscille sans cesse entre la réalité et la fiction, est en quelque sorte le prolongement de Testament, le roman coup de poing qui a révélé la jeune auteure en 2012. Drama Queens est un livre si douloureux qu’on a parfois hâte d’en avoir terminé la lecture, mais c’est un livre nécessaire, qui aborde la maladie et la mort sans filtre et sans pudeur. C’est une bien triste perte que la disparition de cette belle plume, à la fois rageuse, sensible, originale et intelligente.

Numéro six – Hervé Bouchard (Le Quartanier)

L’auteur originaire du Saguenay plonge dans ses souvenirs avec ce récit sensible, qui nous entraîne dans les vestiaires et sur les patinoires des ligues mineures. Pas besoin d’aimer le hockey pour apprécier la lecture de ce roman tendre sur l’enfance, son innocence et ses déboires.

fictions2

Essais et autres

Révolutions – Nicolas Dickner et Dominique Fortier (Alto)

Ce recueil de correspondances entre deux auteurs de talent est difficile à catégoriser. Il faut dire que le recueil en question s’articule autour d’un thème particulier : le calendrier républicain, étrange invention s’il en est une. Révolutions est un véritable livre objet, joliment illustré, tiré à 1793 exemplaires, pour être concept jusqu’au bout. Le résultat est un drôle d’ovni, vous vous en doutez bien. Empruntant à l’almanach, au récit, à l’essai, parfois même au livre de recettes, la qualité de Révolutions repose grandement sur les plumes incomparables de ses deux co-auteurs. 

La revanche des moches – Léa Clermont-Dion (VLB éditeur)

Toutes les jeunes filles (et, pourquoi pas, les jeunes garçons aussi) gagneraient à lire cet essai. Léa Clermont-Dion est allée à la rencontre de personnalités publiques, qui partagent leur rapport à l’image de la femme, au corps, etc. C’est alarmant de réaliser à quel point l’estime de soi de plusieurs femmes tient à peu de choses. Souhaitons qu’un jour, à force d’en parler, la situation finisse par s’améliorer.

Métier critique – Catherine Voyer Léger (Septentrion)

Il y a une certaine ironie à inclure cet essai à notre liste de coups de coeur ouvertement subjectifs. Ce livre fascinant, qui réhabilite le métier de critique, va au-delà des idées préconçues et dénonce certaines dérives communes dans le milieu, s’engloutit d’une traite, comme un manifeste. L’ouvrage, fort bien écrit, est porté par une réflexion intelligente et une analyse en profondeur. À lire absolument, surtout pour ceux qui oeuvrent dans l’industrie de la culture et des médias.

 Chroniques tome 4  – Stéphane Laporte (La Presse)

On adore le lire dans La Presse chaque semaine. Stéphane Laporte a une écriture magnifique et ses réflexions sont inspirantes, fort sages. Qu’il  parle de sa mère, de hockey ou de l’actualité, l’auteur sait nous accrocher le temps d’une chronique. Mention spéciale à deux textes  en lien avec des événements tragiques : Aimer et De Saint-Domingue à Ferguson. Chroniques tome 4 est le recueil des meilleures chroniques publiées ces dernières années. Un bouquin qui se lit bien et qui s’offre bien aussi.

essais

Merci à Alex, Catherine, Chantal, Élisabeth, Jeanne, Katia et Marion qui ont partagé leurs coups de coeur littéraires.

Mots clés :

ICI ARTV (260 billets)

L'équipe éditoriale d'ARTV rédige des billets liés à la programmation de la chaîne, mais également des billets à plusieurs mains, sur différents sujets.

Vos commentaires

  1. Bonjour,
    Si vous aimez lire des contes originaux et contemporains, mon ebook CONTES POUR JEUNES DE COEUR sera disponible pour une promotion gratuite les mercredi et jeudi, 16 et 17 août 2017 à la boutique Kindle de Amazon, voici le lien: CONTES POUR JEUNES DE COEUR: Édith Boisjoly

    CONTES POUR JEUNES DE COEUR: Édith Boisjoly
    Voici DIX contes où le merveilleux et l’étrange se révèlent! Acceptez-vous l’intrusion de la FÉERIE pour…
    Si vous souffrez d’une curiosité incurable, n’hésitez pas!

    Commentaire de Édith Boisjoly
  2. Un nouvel auteur à découvrir absolument !!
    Il s’agit de Simon Roy qui vient de publier …Ma vie rouge Kubrick. aux éditions Boréal.

    Simon enseigne au collège Lionel Groulx .Son livre touchant trace un lien avec le film Shining et les éléments macabres qui se sont produits dans sa vie .

    Simon est attachant et est un excellent communicateur.Je suis persuadée qu’il serait intéresser le public d’Art tV
    lors d’une émission culturelle traitant de littérature.

    Commentaire de Madeleine Roy
  3. J’ai beaucoup aimé L’album multicolore de Louise Dupré et La première fois que… de Marianne Prairie. Le premier pour sa poésie et le deuxième pour son équilibre. :)

    Commentaire de Sara
  4. Merci, on l’a corrigée :)

    Commentaire de ICI ARTV
  5. Faute d’orthographe dans Nous étions le sel de la mer. Je vous laisse la découvrir.

    Commentaire de Ginette Bernard
  6. Merci on corrige cette petite coquille… en plus on aime tellement cet auteur!

    Commentaire de ICI ARTV
  7. Il y a une erreur pour le livre « Révolutions ». C’est Nicolas DICKNER et non Fortier.

    Commentaire de Marie-Hélène Sarrasin

Laisser un commentaire

(requis)