10 questions à Julie Delporte, auteure de Bande dessinée

8 octobre 2014


Visuel-Julie-Delporte_Portrait-Olivier-Carpentier
J’ai rencontré Julie il y a plusieurs années au 48h de la bande dessinée, dont elle était une des organisatrices. Elle est aussi une des animatrices de l’excellente émission Dans ta bulle, diffusée les mardi à 19h30 sur CHOQ.FM, mais ça ne s’arrête pas là. Julie réfléchit beaucoup à la bande-dessinée et est auteure de l’essai «La bédé-réalité, la bande dessinée autobiographique à l’heure des technologies numériques » chez Colosse, qui m’a beaucoup fait réfléchir et a bousculée mes à-priori. Julie est comme un oignon, il y a toujours une couche de plus à découvrir.

La facette que je trouve la plus passionnante demeure toutefois son travail d’artiste. J’ai d’emblée été attirée par la façon dont elle ose la couleur directe, sans s’embarrasser du traditionnel contour noir, son coup de crayon sauvage et indomptable, et ses humains à têtes d’animaux. Puis on se met à lire et on découvre de la poésie, de la sensibilité, une grande douceur, de la profondeur. Beaucoup de profondeur et de symbolisme. On est dans la spéléologie ; Julie gratte au plus profond d’elle-même, ses histoires sont des carnets de voyages de l’âme, une belle âme.

1- Comment êtes-vous devenue auteure de BD? 

Par hasard! J’ai toujours voulu écrire des livres, mais je dessinais très peu quand j’étais enfant, et je n’ai jamais étudié en art. Quand je suis sortie de l’adolescence, j’ai commencé à avoir des problèmes de concentration liés à l’anxiété. À certaines périodes, je n’étais plus capable de lire que des bandes dessinées: les images m’aidaient à ne pas décrocher. J’ai découvert une bande dessinée très littéraire, comme celle que publiait l’Association et ses acolytes. J’en ai tellement lu que je me suis dit que je devrais essayer de raconter mes histoires avec des images. J’ai suivi quelques ateliers au Cégep du Vieux-Montreal quand j’avais 25 ans et, en persévérant un peu, me voilà auteure de bande dessinée. 

2- Qu’est-ce qui vous allume dans votre métier?

Les émotions que peuvent véhiculer le dessin et les traits qui composent le dessin, sans qu’on en soit vraiment conscient… En lisant une bande dessinée, on croit lire simplement une histoire grâce aux mots et aux représentations graphiques des éléments de l’histoire, mais le style du dessin crée une atmosphère qui transcende ce qui est raconté!

Sinon, très honnêtement, je suis assez allumée quand quelqu’un reçoit quelque chose grâce aux livres que je publie: soit que le livre lui ait fait du bien, soit qu’il l’ait inspiré, soit qu’il ait alimenté un de ses questionnements… Pour moi, écrire et dessiner, c’est pour communiquer avec les autres. 

3- Quelle facette de votre travail vous déplaît ?

Rester statique devant ma table à dessin ou mon ordinateur. Cela me rend folle! Je finis par aller voir ce Tumblr et je veux être partout ailleurs que dans mon atelier.

4- Si vous n’aviez pas de limites,
quelle serait la BD que vous rêveriez de réaliser?

Un longue épopée avec des éléments de science-fiction et un retour à la nature des personnages, le tout dessiné au moins partiellement à la peinture. Mon prochain livre aura un tout petit peu de cela j’espère!

5- Ce qui vous inspire?

Les arbres, les plantes, les animaux sont sans doute ce qui m’inspire le plus! Les couleurs que je vois autour de moi (dans mon assiette par exemple!) Sinon, la lenteur au cinéma me donne beaucoup d’idées (et puis Bergman, Tarkovsky, Rosselini, etc.), et la peinture (Dominique Goblet, Bonnard, Vuillard, la peinture de paysage et de portraits…) J’ai trouvé un livre sur la peinture finlandaise du XXème siècle récemment, il était magnifique.  J’adore aussi les livres pour enfants: je viens de lire les romans des Moomins de Tove Jansson à des fins de recherche pour mon prochain livre, et ils sont particulièrement inspirants. 

6- Un album qui vous a marquée?

Frances de Joanna Hellgren pour l’histoire et le dessin, Les heures de verre d’Alice Lorenzi pour le rêve éveillé, La fête des mères d’Amanda Vahamaki pour son utilisation des crayons de couleur, Daddy’s Girl de Debbie Dreschler parce que c’est très dur et très fort. Les fanzines de David Libens qui m’ont donné envie de faire des fanzines… 

7- Un auteur à découvrir?

Claire Braud! Et puis parmi les Québécois, si vous n’avez jamais lu Obom, il serait temps de vous y mettre.

8- Votre blogue BD préféré?

Depuis deux ans, j’ai arrêté de consulter des blogues BD, car j’essaie désespérément de réduire mon temps passé devant un écran… Mais je viens tout de même de découvrir Tulipe qui me plaît beaucoup.

9- Si vous aviez un conseil pour un jeune qui rêve de faire la BD
ça serait lequel?

Regarder plein de films, lire beaucoup de livres, voir des expositions, ne pas laisser la bande dessinée s’enfermer dans la bande dessinée! Être tolérant avec son art, essayer à tout prix de garder du plaisir quand on travaille, parce que la bande dessinée c’est tellement long et solitaire qu’on a vite fait d’en souffrir. Ne surtout pas s’attendre à gagner un salaire décent. Et enfin, ne pas attendre qu’un éditeur vienne vous chercher, mais auto-publier! Que ce soit sur Internet, dans des collectifs ou avec des fanzines… C’est comme cela qu’on apprend. De toute façon, aujourd’hui plein d’éditeurs cherchent à publier des gens qui ont déjà un bassin de lecteurs. 

10- La question qu’on ne vous pose jamais,
mais à laquelle vous aimeriez répondre?

« Qui serez-vous dans 30 ans? »

Visuel_Blogue_Julie-Rochelau-WEB
Blogue | tumblr
 Lettres en formes de livre | Grand Papier  | Colosse | L’employé du mois| Dans ta bulle

Sur le site web Grand Papier, il est possible de lire en ligne plusieurs bandes dessinées de Julie. Ci-dessous trois images d’un journal commencé pour le daily comic strip en février 2011

01mars01-652

01mars02-652

25fev01-652
 
 
Cliquez sur les images pour accéder aux fichiers originaux. 
JournalJulieDelporte-652
ComeWorryWithUsPlaying-652

antennes-652
 

TheseDayIdLikeTheLifeTo-652
UnJourNousSeronsTousVieux-652
JaiDuMalRamasserMonCerveau-652
Les trois images ci-dessous ne sont pas cliquables.
HIAP_03-652
HIAP_04-652
julieeffort-652
 

Marie-Loïc Sénamaud (26 billets)

Marie-Loïc Sénamaud est un personnage coloré. Passionnée, elle parle fort, rit beaucoup et bouge sans cesse. Mais donnez-lui du papier et un crayon, elle deviendra sage comme une image. Initiée à la BD avant même de savoir lire, Marie-Loïc a pris à 13 ans la décision de se diriger en arts, après avoir découvert des auteurs comme Régis Loisel et Enki Bilal. À l’emploi d’ARTV depuis les débuts de la chaîne, elle apprécie pleinement la chance qu’elle a de travailler dans un milieu culturel.

Laisser un commentaire

(requis)