Cannes, c’est quoi? Petit lexique du festival

13 mai 2014

Tout le monde ou presque a déjà entendu parler du Festival de Cannes. Pour ceux qui s’intéressent à l’événement, les mots « Croisette », « photocall » ou « Palme d’Or » sont tout à fait familiers. Mais sait-on vraiment à quoi riment tous ces termes? Voici un bref lexique pour s’y retrouver un peu!

Glamour et protocole

Accréditation

N’entre pas au Palais des Festivals qui veut. Symbole d’un véritable système de castes, la couleur de la carte (ou badge) d’accréditation jouera un grand rôle dans l’expérience du festivalier et balisera son accès aux projections et aux artistes. La carte blanche est réservée aux grandes stars de la presse et aux patrons des médias. Elle donne un accès quasi-illimité. Suivent, dans l’ordre, la rose avec pastille, la rose, la bleue et la jaune. Il y a fort à parier que le détenteur d’une carte jaune passera plus de temps à faire la file qu’à assister aux projections ou aux conférences de presse…

La Croisette

Ah! La fameuse! Cette avenue cannoise est située en bordure du littoral. On y trouve, bien sûr, le Palais des Festivals, mais également des palaces et des boutiques de luxe.

vue sur le palais et croisette© FDC / G. Thierry

Le Palais des festivals et des congrès de Cannes (Bunker)

Surnommé « bunker », le Palais est véritablement le centre des opérations. Tous les films en compétition officielle seront projetés tour à tour dans sa salle la plus prestigieuse, le Grand Théâtre Lumière, et c’est cette projection qui compte! En dehors du Festival, le Palais accueille toutes sortes d’événements, comme n’importe quel Palais des congrès. Le bâtiment existe depuis 1982. Il a remplacé l’ancien Palais des festivals (surnommé Palais Croisette) devenu trop exigu et dont le bâtiment abrite désormais un hôtel, le JW Marriott Cannes.

Montée des marches 

Les soirs de projection, ce n’est pas n’importe qui qui peut monter les célèbres Marches rouges du Palais des festivals. Il faut, d’une part, avoir reçu une invitation (remise avec le badge et incessible sous peine de poursuites) et, d’autre part, respecter le code vestimentaire en vigueur : smoking pour ces messieurs, tenue de soirée pour ces dames.  

Les journalistes et la « plèbe » en général gravissent les marches dans un premier temps, assaillis par les flashs des photographes, mais aussi par les exhortations à circuler qui fusent de toutes parts. On doit laisser le champ libre pour l’arrivée des stars! Lorsque les simples mortels ont terminé leur ascension, c’est au tour des célébrités de prendre le chemin des Marches rouges, sous la clameur et les flashs.

marchesMarches rouges © FDC / Quitot

Le Photocall

C’est derrière le Palais des festivals qu’a lieu le Photocall. Sur fond de mer Méditerranée, les têtes d’affiche et les principaux artisans du film projeté le soir se prêtent à une séance photo. Seules quelques dizaines de journalistes et de photographes triés sur le volet sont admis à cette séance hyper-sélect.

Audrey-Tautou-photocallPhotocall pour Audrey Tautou, la maîtresse de cérémonie de 2013 – source : closermag

Martinez-Carlton-Majestic

Constituant la crème de la crème de l’hôtellerie cannoise, ces trois palaces sont situés sur la Croisette. Les plus grandes stars du monde logeront dans ces trois hôtels pendant le festival. Et pour le commun des mortels, pas question de s’y aventurer. Les portes sont dûment gardées et il faut être accrédité, ne serait-ce que pour mettre un pied dans le lobby.

La plage
Chaque soir, le Cinéma de la Plage propose une projection à ciel ouvert, accessible pour tous. C’est le seul événement auquel peuvent prétendre ceux qui ne détiennent pas d’accréditation.

Des catégories courues

Sélection officielle

Ce terme désigne tous les films, longs et courts-métrages qui sont sélectionnés par le Festival. La Sélection officielle comprend plusieurs sous-sections, que nous détailleront plus bas : compétition longs-métrages, compétition courts-métrages, hors compétition, séances spéciales, séances de minuit et la section Un Certain Regard. De quoi s’y perdre! Vous pouvez consulter la sélection officielle sur le site du Festival.

La compétition (longs-métrages)

En compétition, on trouve tous les films qui sont en lice pour la Palme d’Or. Ils seront projetés au Grand Théâtre Lumière du Palais des festivals, accessible par les Marches rouges.

grand théatre lumièreLe Grand théâtre Lumière. © FDC 

La compétition (courts-métrages)

Les courts-métrages ont droit à leur propre Palme d’or. Les films en lice sont présentés à la Salle Debussy.

Hors compétition

Ces films sont présentés au Festival, mais ne sont pas en lice pour la Palme.

Un Certain regard

Cette section, qui existe depuis 1978, a pour mandat de faire la promotion d’un cinéma plus atypique. Les cinéastes qui s’y retrouvent sont souvent plus jeunes et/ou moins connus que ceux dont les films sont en compétition. Tout comme les courts-métrages, les films de la section Un Certain regard sont présentés dans la Salle Debussy. La section a son propre palmarès.

Séances spéciales et séances de minuit

Les films qui sont présentés lors de ces séances ne sont pas en compétition, mais sont toutefois éligibles pour la Caméra d’or s’il s’agit de premiers films.

Des prix prestigieux

Palme d’or

C’est LA récompense suprême attribuée par le Jury. Elle est accordée au meilleur film en Compétition.

palme d'Or
Palme d’Or © FDC 

Le Grand prix 

Si la Palme représente la médaille d’or, le Grand prix est la médaille d’argent.

Le Prix du Jury

Ce prix récompense un film particulièrement apprécié par le Jury du festival.

Mention spéciale

La mention spéciale peut être décernée à un film ou à un artiste. Les critères de sélection sont toutefois quelque peu nébuleux et varient beaucoup d’une mention à l’autre.

Caméra d’Or

La Caméra d’Or récompense un meilleur premier film. Sont en lice tous les films de la sélection officielle, mais également ceux qui sont présentés dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs et de la Semaine de la critique.

En parallèle

Le marché

Au-delà du glamour, on fait des affaires à Cannes. Et c’est au Marché que ça se passe. C’est là que les producteurs et distributeurs de partout dans le monde viennent pour vendre et acheter des films. Et il y a de tout pour tous dans cette grande foire, autant des films d’une qualité exceptionnelle que d’épouvantables navets.

Le Short Film Corner

Depuis 2004, le Short Film Corner accueille les professionnels de premier plan dans le domaine du court-métrage (souvent issus de la relève en cinéma). On y fait beaucoup de réseautage, on participe à des ateliers, on assiste à des conférences et, bien sûr, on regarde des courts-métrages.

La Semaine de la critique

Créé en 1962, cet événement parallèle vise à honorer les jeunes talents. On n’y présente que les premières ou deuxièmes oeuvres des cinéastes. Plusieurs prix sont remis lors de la soirée de clôture de l’événement, qui coïncide avec celle du festival.

La Quinzaine des réalisateurs

Après les événements de mai 68 (qui ont donné lieu à l’annulation du Festival), la Société des réalisateurs de Films crée la Quinzaine. Il s’agit d’un festival indépendant du festival de Cannes (même si les films qui y sont présentés sont éligibles pour la Caméra d’Or). Son mandat? Faire découvrir des cinéastes moins connus. Si à l’origine cet événement s’inscrivait vraiment en réaction face au conformisme et aux mondanités du Festival de Cannes, les deux événements semblent désormais cohabiter sans heurt.

Cannes Classics

Le Festival a créé Cannes Classics en 2004. La sélection est composée de films anciens et de chefs d’oeuvre de l’histoire du cinéma qui sont restaurés.
Ces films sont projetés dans le Palais des Festivals, Salle Buñuel ou salle du Soixantième.

Mots clés :

Jeanne (26 billets)

Toujours tiraillée entre 30 projets et 1000 idées, Jeanne est passionnée de cinéma, de musique, de lecture, d'écriture, bref, d'arts en tous genres. Elle est responsable de la production de contenu web et des médias sociaux d'ICI ARTV.

Laisser un commentaire

(requis)