5 adresses à découvrir absolument dans la Grosse Pomme

28 novembre 2013

Source: eataly.com

Je suis en amour avec New York. C’est un peu comme mon amoureuse, j’y pense au moins une fois par jour. J’adore cette ville. En constante effervescence. Éclectique à souhait.

Voici donc 5 adresses où je retourne à tout coup.

EATALY

200, 5th avenue
Entrées sur la 23e rue entre les 5e et 6e avenues et sur la 5e avenue entre les 23e et 24e rues.

Impossible de ne pas succomber au charme de cette épicerie-restaurant. Fleuron de l’empire Mario Battali, Eataly (contraction entre manger [eat] et Italie [Italy]) propose un concept unique où vous pouvez faire votre shopping, tout en sirotant une coupe de vin. Je profite toujours de mon passage pour déguster un plat de pâtes fraîches ou de superbes antipasti. Vous pourrez y trouver la meilleure pieuvre grillée de la Grosse Pomme, de l’excellente mozzarella fraîche faite sur place, des charcuteries toutes meilleures les unes que les autres. Et pour terminer votre visite, faites comme le gourmand que je suis, goûtez aux sublimes gelatos… Un endroit parfait pour l’heure du lunch.

Source: eataly.com

FEDORA

239, West 4th Street
Entre la West 10th et Charles Street

Niché dans le Meat Packing District, ce chic petit bistro vous offre un menu sans prétention, mais exécuté à la perfection. La carte des cocktails est impressionnante. Chacun est délicieux, bien dosé, pas trop sucré et vous ouvre l’appétit pour un souper presque parfait, voire mémorable. Les must : l’omble de l’Arctique mariné (cured arctic char, sur la photo), le steak de bœuf wagyu (wagyu sirloin flap steak), et surtout, surtout, le poulet frit, bon à s’en lécher les doigts, comme dirait l’autre. Fait intéressant : la cuisine est sous la direction du chef propriétaire Mehdi Brunet-Benkritly, qui a fait ses armes à Montréal, avant de s’installer dans la métropole américaine.

Source: fedoranyc.com/

ROCKWOOD MUSIC HALL

196, Allen Street

Fans de musique en tout genre, faites un saut au Rockwood Music Hall. Un endroit unique, une ambiance intimiste, des découvertes improbables. Le concept est simple : un bar, deux scènes, aucun prix d’entrée, une consommation obligatoire par heure, un spectacle par heure et une contribution volontaire pour chacun des spectacles. Assurément des découvertes des plus intéressantes à chacune de vos visites. Vraiment, un endroit que j’adore fréquenter. Loin des centres très achalandés et touristiques. Anecdote de voyage : lors de ma première visite, la chanteuse Martha Wainwright y était en résidence, et la place était bondée.

MINETTA TAVERN

113, MacDougall Street

Si vous êtes fan de bons burgers comme je le suis, vous adorerez. Le Black Label Burger et son confit d’oignons est savoureux. Bouffe excellente, desserts succulents, du beau monde dans une salle chargée d’histoire. Et que dire des soufflés, tant celui au chocolat que celui au Grand Marnier. Mais vous ai-je dit que c’était populaire? Ça l’est. Beaucoup. Réservations obligatoires 30 jours avant la date prévue. Et surtout… n’oubliez de rappeler 48 heures avant votre visite pour reconfirmer, sans quoi, vous perdrez votre place… Petit hic, c’est pas donné, mais ça vaut le détour.

ACE HOTEL

20, West 29th Street

Le Ace Hotel est l’endroit tout désigné pour un drink de fin d’après-midi, ou de fin de soirée. Logé dans un édifice centenaire, l’entrée vintage de l’hôtel vous fera voyager dans le temps. J’ai été marqué par la chaleur des lieux, par le design de ceux-ci. Le lounge est particulièrement agréable, quoique un peu bruyant. J’en ai aussi profité pour faire un arrêt au Oyster Bar adjacent au lounge, plus calme en fin de soirée, où les huîtres sont délicieuses et les condiments, surprenants.

Il y a tant à découvrir dans cette ville. Mais si vous êtes épicurien, gourmand, comme moi, vous ne serez pas déçu par ces adresses. Plus d’adresses à venir…

Jean-Simon Messier (3 billets)

Notre relationniste de presse est né curieux. Véritable touche-à-tout, il porte un grand intérêt aux arts sous toutes leurs formes. La musique le fait vivre, la danse le transporte, la gastronomie le fait engraisser... Passionné de cuisine, foodie dans l'âme, il vous fera découvrir ses plus récentes trouvailles. Dépensant une grande partie de son salaire en billets de spectacle, il vous fera vivre les meilleurs shows en ville, comme si vous y étiez.

Vos commentaires

  1. J’y vais dans quelques jours et je me promets de découvrir le eleven Madisson Park. Pour réserver la table, j’ai dû le faire 28 jours en avance. Le jour même où il est possible de faire sa réservation, si vous n’êtes pas dans les premiers à téléphoner, c’est complet!

    Commentaire de y saindon

Laisser un commentaire

(requis)