Arcade Fire et le monde entier…

6 août 2010

Hier soir, j’ai vu un show avec le monde entier… J’exagère un peu, mais à peine. Arcade Fire donnait un concert au Madison Square Garden à New York diffusé en direct sur YouTube.Ce n’est pas le premier groupe à offrir cette expérience à ses admirateurs… U2 avait aussi fait la même chose en 2009.

Grâce à Twitter, Facebook et YouTube, j’ai vu défiler et j’ai participé à plusieurs discussions et échanges en lien avec la diffusion du spectacle en direct. C’est pas compliqué, mon amoureux et moi avions l’impression d’y être avec plusieurs ami(e)s…
J’ai dansé dans mon salon avec des illustres inconnues dans Twitter, j’ai commenté et crié avec mes amies dans Facebook… Et j’ai pu voir un chaos de conversations en plusieurs langues défiler sur le site de YouTube juste en dessous de la diffusion du spectacle en question.

Extrait de discussion dans Twitter:

Enfant, je me souviens d’avoir réfléchi à ce qui faisait qu’une émission ou un film m’apparaissait plus attrayant lorsque diffusé à la télévision, et ce, malgré l’inconvénient des publicités (on se souviendra qu’avec les VHS, nous pouvions enregistrer en escamotant les publicités… #jesuisvieille). La profonde grégarité de l’espèce humaine était probablement en cause. Le sentiment d’être avec les autres au même moment, rivée à mon écran, exacerbait le plaisir éprouvé à suivre les épisodes de « V » ou les aventures de Marty Mcfly dans « Retour vers le futur ».
Désormais, j’écoute mes séries et mes films en rafale grâce aux DVD aux moments où ça me convient… Je les écoute donc seule et sans le sentiment collectif.

Hier soir, j’ai renoué avec ce plaisir naturel, celui d’être avec les gens de mon espèce, dans un même mouvement, une même émotion. J’avais l’impression de sentir le tapement de pied sur le beat de « Neighborhood » faire tressaillir la planète…

P.S. : Vous pouvez voir la pre-staged vidéo ici :

http://www.youtube.com/watch?v=sVW9usMRgNE

Est-ce que cette façon de faire deviendra un modèle?
Les médias sociaux permettent-ils de rehausser ce sentiment de partage en simultané?

Alors, qui était avec moi à New York hier?

Nellie (5 billets)

Blogueuse, geek, mélomane, descendante d'une longue lignée d'artistes multidisciplinaires talentueux, Nellie Brière a été la première animatrice des médias sociaux chez ARTV. Après ses expérimentations à CISM à la barre de l’émission Kitchen Co et des études en histoires à l’UQAM, Nellie a pris le rôle de Lada pour le podcast de Ladaetgeorges. Elle a œuvré durant plusieurs années au sein d’organismes communautaires et s’est impliquée comme gérante d’un groupe de musique rock ainsi que d’une troupe de danse. Facebook, Twitter, YouTube et compagnie n’ont aucun secret pour elle

Vos commentaires

  1. Oui pour le sentiment de regroupement collectif!

    Après avoir manqué Arcade Fire à Osheaga, j’ai tenté le coup de cette  »expérience » de concert live sur Internet et le seul fait d’écouter le concert en même temps que la planète me donnait des frissons. Des messages de provenance de Stockholm, du Mexique, du Japon, de l’Australie et bien d’autre, défilaient sous mes yeux pendant que je voyait la magie du groupe opéré grâce à des plan de caméra bien scénarisé.

    C’est en fait à ce jour, l’expérience la plus proche d’être véritablement dans un spectacle, sans y être. Et il y a tant d’idée pour développé le concept comme par exemple une caméra que les internautes font bougée eux même…

    Déjà hâte au prochain…
    Merci Terry
    M.

    Commentaire de Mathieu
  2. J’étais là aussi. L’impression d’avoir fait un saut à New York le temps d’un concert.

    http://branchez-vous.com/ avait fait il y a quelques années le même genre d’événement mais à plus petite échelle à l’occasion de son 10e anniversaire avec une perfo du groupe Loco Locass.

    Commentaire de Pascal Henrard

Laisser un commentaire

(requis)